AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Errance

Aller en bas 
AuteurMessage
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Errance   Mar 14 Oct - 8:04

Rencontre avec la "Belle"

Nouvelle contrée, nouveau départ. Une fois de plus .... Et toujours ce sentiment illusoire de pouvoir faire table rase du passé. Je suis incorrigible, d'ailleurs la dernière personne qui a voulu me corriger converse dorénavant avec les asticots.
Cette cité est magnifique. La lumière y est douce et les habitants plutôt accueillants.
J'y ai rencontré la " Belle ", une créature envoutante et mystérieuse. Sous des atours les plus doux, un esprit aux sens aiguisés veille. Elle était accompagnée d'un homme qui ne demandait qu'à la servir, un de ces hommes qui ont fait de la droiture et de la fidélité des pierres angulaires de leur renommée. Pour ma part, je préfère les pierres rondes et même si elles s'emboîtent avec difficulté, au moins elles peuvent rouler et n'ont aucun mal à basculer du côté le meilleur...
Même si notre discussion fut amicale, aucun de nous trois ne fut dûpe. L'homme plutôt en retrait, observait et déjà agissait de la manière dont la "Belle" l'utilisera plus tard. Elle, jouant de ses atouts charmeurs, me fit comprendre que derrière la douceur, couvait une volonté d'acier. Et moi, je pris le parti de jouer franc jeu et signifia que je n'étais pas de la trempe de ceux qui obéissent aveuglément.
Je retournai alors à mes errances, m'éloignant pour un temps de la séduisante " Belle ".
Maintenant, j'aimerais rencontré la " Bête " , bien décidé à voir si elle se montre à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 16 Oct - 15:53

*Assis discrètement dans un coin sombre d'une taverne, Korto étend ses jambes lourdes et repense à sa journée*

Tout d'abord, dame Kadrin à l'humeur nettement moins maussade que ces derniers temps. Il n'a que peu discuté avec elle, celle-ci devant rejoindre son roi.
Puis survint la barde, femme de goût aux gestes si gracieux. Quelle chance d'avoir pu partager cette longue promenade aux multiples surprises.
Dame Eleonor me fit l'honneur d'assister à son art du combat.
Nous fûmes chargés par une bête massive, un auroch sans doute.
Le monstre, tête baissée, pointaient ses formidables cornes dans notre direction. Sa charge était bruyante et laissait un sillage de poussière et terre mélées. Dame Eleonor s'éloigna de moi et s'arma de son arc en une position élégante. Elle encocha adroitement une flèche et tira doucement la corde. L'arc se banda sans à coup et la femme ne fit qu'une avec son arme. Elle resta ainsi immobile face au monstre en furie. Le temps qui s'écoula me parut une éternité... Etant persuadé que la dame allait se faire renverser, j'allais hurler quelque chose quand dans un éclair vif argenté, la flèche jaillit, droite et précise. Le trait alla se ficher entre les deux cornes, s'immiscant profondément dans le crâne de l'auroch. La bête émit une sorte de râle puis son allure se dépourvut de son rythme. Elle tenta bien en un ultime sursaut d'énergie de redresser sa course mais ses sabots s'emmêlèrent et la bête tourneboula sur le sol, rebondit plusieurs fois et alla stopper sa course folle à moins d'un mètre de l'archère. Le silence s'installa et dame Eleonor abaissant son arc, me gratifia d'un sourire. Quel sourire ....
Rare ont été les fois où j'ai pu contempler un si beau visage avec une expresion si naturelle. Au moins pourrai-je affirmer sur mon lit de mort que j'ai pu approcher la grâce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Ven 24 Oct - 14:05

*Bien calé contre une botte de foin, Korto contemple le creux de sa main*

# Alors c'est cela un trésor inestimable ?.... Voyons cela de plus près...#

Korto rapproche la main de ses yeux noirs et observe attentivement. Il y distingue d'abord le mat gris et lisse... #moines#....Quelques traces de reflets émeraudes....#druides#... Plissant les yeux, quelques éclats sombres d'obsidienne ... #Oloth et ses harpies#.... Souriant face au brillant cristallin, ses pensées s'échouent non loin des gentes dames d'Astria....#Eleonor#..... Sans doute ,quelques éclats métalliques... #nains#.... et un minuscule ver qui se tortille.... #miam miam l'halfelin#...
Korto retourne négligemment sa main et la terre s'écoule doucement.

#Puisque ce trésor est si riche et fertile, pourvu qu'ils fassent en sorte qu'il le demeure.....#

C'est avec un leger sourire que Korto s'endormit paisiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mer 29 Oct - 16:12

Même s'il passe souvent pour un être cynique, l'homme aux cheveux de jais se range volontiers du côté de la dérision. La malice certes mais point de méchanceté. Les détours du langage sont suffisamment nombreux pour conduire la conversation là où l'on veut qu'elle mène. Alterner flatteries et piques insignifiantes, faire diversion par un sujet anodin puis entrer au coeur des choses. L'art est subtil et reste à double tranchant. Si l'on apprend de son interlocuteur par ses mots et ses réactions, ce dernier en retire autant sur votre compte. Et pourtant .... pourtant.... en face d'elle.... elle, si gracieuse et si naturelle, l'homme oublie toute cette comédie. Il ne ressent plus le besoin de jauger et se confronter à l'autre. Il se sent bien à ses côtés, ses défenses fondent comme neige au soleil. A ses côtés, il est un autre tout simplement...
Le nez collé à la fenêtre de sa chambre spartiate, Korto se surprend à contempler inconsciemment le soleil qui se couche. Lui qui n'y trouvait d'autre intérêt que l'annonce de la nuit à venir, sourit puis pense à elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Lun 24 Nov - 11:49

S'étirant de tout son long, Korto émergea doucement de son sommeil. Estimant qu'ouvrir les yeux n'étaient pas encore nécessaire, il prit le temps de sentir la fragrance envoutante des draps. Sa main se promena dans le lit mais il ne trouva point la sensation tant désirée..
Finalement, il se résolut à ouvrir ses paupières. De fins rayons de lumière dardaient à travers la fenêtre encore close. Il écouta un instant mais rien d'autre ne lui parvenait que les bruits de la rue. La matinée devait être bien avancée. Il se redressa lentement, luttant contre son esprit qui souhaitait se fondre dans les draps et la soie. Il s'étira de nouveau tel un chat ou pourquoi pas un chien et entreprit de se lever, pesamment. La chambre étaient joliment décorée, la moindre babiole rappelait la sophistication de sa propriétaire. Korto esquissa un large sourire à la vue des bottes et chaussures soigneusement rangées.
# hmmm, alors vais-je pouvoir sortir ?.....# pensa-t-il, amusé.
Nul champ de force ne s'opposa à ce qu'il quitte la pièce. Il en était tout à la fois soulagé et navré. Car la créature de ses pensées excellaient dans l'art de cultiver l'ambiguité. En ce domaine, il avait trouvé sa maîtresse.....
Il quitta la maison sans rien déranger. Le sourire aux lèvres, il ignora les regards moqueurs ou méfiants des passants qui le regardaient franchir le seuil.
Vraiment, cette journée s'annonçait plutôt belle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mar 25 Nov - 9:17

Cette fois-ci, le réveil fut moins délicat. Le contact prolongé avec ce sol dur, avait fait naître chez Korto quelques courbatures qui lui arrachèrent une grimace. Le feu de la cheminée rougeoyait encore et il vit les deux longues jambes à ses côtés. Sans un bruit, l'homme se défit de son déguisement et se glissa hors de sa cache. La belle avait sombré d'épuisement sur la table en bois.
Ressentant le besoin de se dégourdir les jambes, il partit vers Astria souhaitant humer l'air marin des docks.
Déambulant dans les ruelles sombres, un chat de gouttière fut surpris de son passage et déguerpit, effrayé. La situation le fit largement sourire...
Son attention fut attirée par des chants de matelot. Il se dirigea vers la taverne où l'ambiance semblait des plus avenantes.
Il commanda une pinte et contempla la dizaine de marins qui buvaient et chantaient. Bien que le tout ne fut guère harmonieux, les paroles de "Gare à la catin membré* le fit rire de bon coeur.
Soudain, un homme massif se détacha de la troupe et vint se caler en face de lui. La brute avait l'air passablement saoul, il sortit de sa poche une poignée de sucres et les jeta sur la table de Korto.

"- V'là du bon susucre pour l'bon toutou ! Y parait qu'y r'mue ben la queue !
J'parie qu'sait aboyer l'toutou. Y voudrait pas aboyer pour voir !"

Les autres marins rigolaient comme des bossus, curieux de la suite des évênements. Estimant que le nombre l'emportait une fois de plus sur la témérité, l'homme aux cheveux noirs se leva et déclara de façon théâtrale :

" - Aboyer m'est aisé, il est vrai mais je gage que mes aboiements ne sont que des pépiements face à la grave tonalité de votre forte gueule. Souhaiteriez-vous voir un tour de chienchien ?"

Le marin n'ayant pas saisi le sens de la phrase, fut assez surpris de la réaction de Korto.

" Ben ouais, j'pas donné des suc' pour rien, moi. Fais y voir c'qui sait faire l'toutou ?"

Korto referma sa main sur quatre morceaux de sucre, puis entreprit de les faire apparaitre et disparaitre entre ses doigts. Par moment, la brute louchait tant ses yeux avait du mal à suivre les gestes habiles de Korto.
Le marin se frotta les yeux et dit :

" - Ben t'as des doigts rapides pour un cabot, l'doit pas s'emmerder la catin au chapeau !"

Le regard de Korto se durcit
" - Plait-il ?
- Ho v'là t'y pas qui prend la mouche, l'toutou. Y l'aime point qu'on cause mal d'sa rombière. Y croit quoi, l'est ben connu sur les docks et moi j't'dis c'qu'une trainée doublée d'une catin."

Les doigts de Korto se crispèrent sur le sucre qui se mit à couler en fine poudre entre ses phalanges.

" - Messires, veuillez m'excuser mais j'ai à faire"

Korto sortit sous les rires et quolibets de la troupe mais il ne séloigna pas très loin, gagna les ombres et adopta une immobilité parfaite.
Au bout d'une heure ou deux, les marins gueulards sortirent à leur tour. Rien qu'au tapage qu'ils faisaient, il n'était guère difficile de les suivre discretement.
Enfin, l'occasion se présenta, le marin indélicat vociféra :

"- Faut qu'j'pisse dans un coin, j'vous r'trappe"

Korto le suivit sans un bruit et attendit qu'il commença à se soulager, de la vapeur s'échappant du sol au contact de l'urine.
Doucement, Korto s'avança, enroulant autour de ses poings une longue lanière de cuir. D'un mouvement rapide et précis, il enlaça la gorge et d'un balayage du pied fit perdre l'équilibre au marin.
Le matelot fit un bruit mat en tombant, le nez éclatant au contact du sol souillé de pisse.
De ses jambes, Korto assura habilement l'immobilisation de sa proie. Un homme même fort, est perdu une fois à terre, ça korto le savait d'expérience. Le marin eut alors le réflexe inepte de vouloir passer ses doigts entre la laisse et son cou. Toujours le même geste inutile, ses mains auraient eu meilleur usage à essayer de le frapper.
Le marin cédait à la panique, Korto le maintenant face contre sol pour étouffer ses râles.
Korto approcha sa bouche de l'oreille du pauvre bougre.

"- Alors, matelot, on n'a pas peur des chiens ... Savais-tu que le plus vil des cabots fait preuve de courage si l'on touche à son maître ?"
Resserrant un peu plus la lanière, Korto fit mine de renifler à la mode canine.

"- Ma truffe ne me trompe jamais, je sens la peur, oui la peur et *sniff sniff* par ma truffe ! Tu sens la merde, te complairais-tu dans ta merde, marin ?
Car si je suis un chien, tu dois être un sale porc, un bien gros et bien gras, seuls les porcs aiment à se rouler dans leur merde. Pourrais-tu gueuler comme un porc ? J'aimerai l'entendre .. Ah oui, tu manques d'air, cela te sera difficile..."

Le corps du marin s'agitait, de la bave et du sang coulait sur les doigts de Korto.

"Tu manques de souffle pour un porc. En général, leur mort réveille tout un quartier, il t'est sans doute dommageable que tu ne sois pas un vrai porc après tout !"

Relâchant d'un coup son étreinte, le marin se mit à happer l'air, les yeux révulsés.

"- Ne t'avise plus jamais de parler d'elle en ces termes ! Sinon ce sera une lame qui saignera ta sale gueule de porc !"

Un coup de pied précis dans la tempe assomma l'homme.
Korto s'essuya les mains sur le caban du matelot et s'éloigna aussi discrètement qu'il était venu. Non loin, deux ou trois chiens aboyaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Ven 28 Nov - 15:20

Un poète a dit un jour : " On aime une personne si son regard vous attire plus que tout autre partie de son corps."
Il a tort....
Toucher la peau humide et ambrée du bout des doigts, écouter le battement doux de son coeur, gouter le sel et le miel de la pointe de la langue, enfouir son visage dans sa longue chevelure d'obsidienne, caresser sa grâce de la main, écouter ses rires charmeurs et le bruissement de la soie sur sa peau.... Tant de choses désirées...
Au delà des mots..... Korto n'avait jamais connu ce sentiment. Lui qui aime à croire que les mots sont l'arme supreme, elle, elle a su l'emmener en des contrées où les mots sont inutiles. Tout semble si simple auprès d'elle, l'homme cynique ne trouve au contact de sa peau que plénitude et bonheur.
Elle a su l'emmener au delà des mots .... au delà des maux .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Lun 1 Déc - 16:01

Il a fallu d'un regard... Un regard capable de faire fondre les glaciers, ses yeux de nacre et de jais où affleurent une extrême sensibilité , sa façon cristalline de rire, sa douce frimousse tantôt câline, tantôt féline.
Elle s'est prêtée au jeu sans crainte et sans fuir. Pourtant, il lui en avait laissé l'occasion. Elle ne l'a pas saisie.
La suite fut une réussite, le jeu s'est mué en mise en scène. Le tout bien qu'improvisé fut d'une rare efficacité et ne tarda pas à attirer un public berné.
Heureusement que dame Morgane trainait par là sans quoi ma tête aurait été séparée de mon cou. Ces jeunes gens avides de gloire ne se serait pas privés de faire d'un violeur un trophée de chasse.

Quant à elle, jouant le jeu à la perfection, elle fut ma complice...Voilà un sentiment que j'éprouve à ses côtés, la complicité car elle et moi savons que nous sommes proches en de nombreux domaines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Lun 22 Déc - 7:06

La soirée avait pourtant bien commencé.... Après quelques jeux émoustillants, Korto avait descendu les escaliers de la taverne d'Etrion les yeux encore fixés sur les courbes voluptueuses de la belle.
Dans la salle de réception, la reine Arabel était entourée de sa cour ténébreuse. L'ambiance qui régnait n'avait rien d'une fête et les hostilités ne tardèrent pas à démarrer. Très vite, les attaques étrionnaises se portèrent sur lui mais il n'était pas dupe et savait pertinemment qu'à travers lui, ces attaques grossières ciblaient sa compagne.
La reine attendait la moindre opportunité pour s'en prendre à eux et Korto fit l'erreur de la leur donner. Quand il conseilla aux gens d'Etrion de s'ouvrir les veines afin d'épancher leur gout du sang et de vanter les bienfaits d'un tel acte pour l'humanité, la reine folle s'engouffra dans la brèche et Korto passa du statut d'invité à celui de condamné... condamné à fuir... condamné à subir les outrances d'Etrion...
Il s'enfuit donc à travers la cohue des gardes cernant la place, se réfugiant dans la première maison venue, une boutique de couturière. Suivi de près par un des sbires d'Arabel, il n'eut à peine le temps de se saisir de la vendeuse dans une vaine tentative de prise d'otage... Quand la main de Bigby acheva de lui broyer son corps, Korto dans un ultime sourire, eut le geste élégant de complimenter la couturière terrifiée sur la beauté de ses yeux, puis de s'écrouler dans ses bras...
Au moins son ultime volonté sera-t-elle exaucée ... Mourir le sourire aux lèvres contre la poitrine d'une femme...

La suite ne fut qu'une alternance de quelques soubresauts de lucidité et de profonds gouffres de silence et ténèbres. Quelques bruits de combats, des explosions lointaines, une sensation d'eau ... Sa main eut la force de répandre au sol quelques petits cristaux noirs... noirs ... noir... Et le noir s'installa....

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Ven 26 Déc - 10:39

Il y eut tout d'abord ce gout d'iode. Il lui semblait une éternité qu'il n'avait senti sur ses lèvres autre chose que la moisissure et le salpêtre. Cette impression saline fort agréable accompagna l'éveil de ses sens trop longtemps enfermés. Korto prit le temps d'inspirer l'air vif de la pièce, lentement, lui révélant que la mer était toute proche. Puis son extrême faiblesse l'empêchant de remuer ne fut-ce que le petit doigt, il garda ses yeux fermés et prit conscience du roulis paisible du navire. Les douleurs qui l'avaient parfois sorti de son inconscience s'étaient quelque peu estompées, sans doute, lui avait-on administré une potion analgésique.
Korto se contenta d'écouter... Quelques goélands raillaient, se querellant pour la possession d'églefins. Le vent claquait dans la voile qu'hissait les marins. La voix de Beck prédominait les bruits de l'accastillage manoeuvré par les matelots, rythmant de son fisquet la synchronisation de ses troupes.
Korto écouta un long moment ses bruits rassurants puis il se mit à espérer que ce fut elle qui l'eut sorti des griffes astriennes, ne serait-ce que pour l'en remercier. Car aux yeux de Korto, il n'est de plus beau cadeau que la liberté...

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mar 3 Fév - 4:27

Il est des instants dans la vie d'un homme où le sentiment que tout peut basculer vous gagne.
Les cheveux balayés par les embruns, Korto contemple le rivage d'Arcanos qui se dérobe petit à petit à l'horizon. Son regard empreint d'amertume n'arrive pas à se détourner de ce morceau de terre qui lui fut terre d'asile.
Les événements de ces dernières semaines l'ont marqué plus que ce qu'il ne voulait bien montré. Il y eut d'abord la venue d'Orphire, belle et innocente, porteuse de pierre mais dont la seule vue lui rappelle son enfance brisée. Il y eut Elenwée si prompte à donner son amitié et Klaiya, si généreuse envers lui, si empreinte de compassion. Carlos ce barde étrange aux contes faits pour vous toucher au coeur. Et enfin, Oranes.... Elle qui sait lire mieux que quiconque à travers les apparences que Korto aime à se donner. Oranes, désormais mère ...

" J'ai senti ma présence à côté de moi, comme une compagne mais pas à moi .."
Cette phrase, Korto n'a de cesse de la ressasser. Ce sentiment curieux de vide, il l'a ressenti nombre de fois ces derniers temps. Sensation bizarre que les mots qui lui étaient adressés, ne l'étaient que pour quelqu'un d'autre, des mots simples : ami, amour, foyer ....
" Je change, Arcanos me change, serait-il temps comme me l'a dit Klaiya de prendre mon destin en main au lieu de dériver au gré du vent ?..."
Pour l'heure, Korto avait choisi ce qu'il savait le mieux faire....

....fuir ...

....une fois de plus....

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mar 3 Fév - 9:01

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal ;
Oh ! là là ! Que d'amours splendides j'ai rêvées !


Mon unique culotte avait un large trou.
Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande Ourse.
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou


Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;


Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur !

Ma Bohème. Arthur Rimbaud

_________________


Merci Glukosse !


Dernière édition par korto le Mer 4 Fév - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mer 4 Fév - 7:59

Alité dans sa cabine, Korto souffrait en silence. Point de fièvre, ni mal physique; seul ce vide grandissant au sein de son esprit. Tentant vainement de le combler, il lisait des recueils de poésie dont celui-ci :


Je suis dur
Je suis tendre
Et j'ai perdu mon temps
A rêver sans dormir
A dormir en marchant
Partout où j'ai passé
J'ai trouvé mon absence
Je ne suis nulle part
Excepté le néant
Mais je porte caché au plus haut des entrailles
A la place où la foudre a frappé trop souvent
Un coeur où chaque mot a laissé son entaille
Et d'où ma vie s'égoutte au moindre mouvement

Pierre Reverdy (La liberté des mers)

Refermant le livre, Korto prit alors cette décision : "Je rentre chez moi."




_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sat

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mer 4 Fév - 12:35

D’un songe, d’une nuit ?
Recouvrant de ses ailes noirs son protégé elle lui souffle dans son lit

La passion a eu raison de toi
Ignoble chaînes que tu peux aimer
Braver le monde, braver les lois
Errant sous le ciel d’une nuit bleuté
Rions fort de cette insouciance
Tu seras le chef d’œuvre de ta destiné

Embrasse-la, c'est une urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacharie2
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 5 Fév - 20:48

cette nuit là, Klaiya quitta Korto, le laissant seul dans une cellule de moine du monastère.
l'on pourrait croire qu'après plusieurs heures à attendre le réveil de son ami et avoir enfin pu lui poser ses questions tout irait bien, mais non. et c'était bien la ce qui la contrariait. non seulement il n'avait répondu à aucune question et avait refusé son aide mais en plus, il avait fait germer de nouvelles questions que ne cessaient de torturer l'esprit de la jeune fille.
ainsi, donc, cette nuit là, Klaiya, à peine sortie de ce lieu de recueillement et de paix poussa un cri de rage et frappa du poing dans une pierre qu'elle s'imaginait être Korto Zhane en se disant que decidement, elle ne savait pas choisir ses amis...
elle fut vite calmée. une fois que la douleur qui engourdissait sa main droite se fut evanouie, elle se remit en marche et rentra à Astria où une lettre de son employeur l'attendait d'enveloppe ferme, prête à gâcher la seconde partie de sa nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Lun 9 Fév - 16:30

Il en a connu des coups de tabac, ces moments où le vent forcissant gonflent les vagues et les fait déferler telles des lames assassines. Quand la peur gagnait l'équipage, seuls les plus hardis et les fous restaient sur le pont, les autres se blottissaient au sein de la coque, priant un possible dieu salvateur.
Korto était de ceux qui gagné par l'excitation d'affronter les éléments, s'arcboutait et s'agrippait aux cordages. L'oeil pétillant de défiance, il invectivait le destin, criant à plein poumons son mépris pour la vie et la mort...
Souvenir de jours d'insouciance...
La dernière tempête qu'il a traversée, s'est abattue entre ses tempes, semant chaos et désolation dans son esprit. Lui qui aimait à croire pouvoir se défier de tout, baissa pavillon et faillit se briser contre les écueils de son passé.
Mais par chance, au coeur de la tourmente, trois étoiles brillèrent, trois phares lui indiquèrent la voie à prendre...
La première lui fit ressentir ce qu'est l'amour d'une mère, la deuxième lui prouva que l'amitié n'était pas chose futile et la troisième lui fit cadeau d'une clef, le libérant de chaînes trop longtemps portées .....

Retrouvant ses forces dans le silence du monastère, Korto gravait patiemment trois petites fresques en bois, un sourire apaisé au coin des lèvres.

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mar 17 Fév - 16:19

Au bord de l'onde, la Lune immaculée,
De notre innocence peut témoigner,
La musique nimbant le ciel étoilée,
Rythmait la douceur de nos ballets,
Nous étions deux, nous étions un,
Liés par le serment de l'amitié,
Nous étions deux, nous étions un,
Au delà des préjugés ...

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mer 18 Mar - 6:18

S'accordant un moment de répit, Korto se promenait un chevalet sur l'épaule et une petite nécessaire à peinture à la main. Il longeait le rivage contemplant la mer qui chaque jour l'appelait un peu plus.
Trouvant un endroit tranquille, il installa son matériel et patiemment, s'imprégna des sensations iodées. A travers les vagues qui roulaient au hasard, il prenait le temps de se regarder en face, décidé à choisir son futur cap.
Il prit alors le pinceau repensant à toutes ses années de voyage. Les mers du Sud.... Sans attache... Sa main se laissa guider par ses souvenirs et la toile prit forme. Puis Astria... Les derniers mois l'avaient changé même s'il se plaisait à parfois montrer le contraire. Le pinceau devenu extension de ses pensées, dansait au rythme du grondement des vagues...Une touche de noir, de rouge puis de noir....
Refaisant surface, Korto contempla l'oeuvre de son subconscient....



Ce qui l'intrigua le plus, ce fut la couleur de l'horizon ....

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mar 31 Mar - 3:40

Nimbé par la lumière des premières lueurs de l'aurore, Korto assis en tailleur à même le roc, contemplait le visage détendu d'Orphire. En cette matinée paisible, le marin avait les pires difficultés à faire le vide dans son esprit. Sans cesse , les vagues de ses pensées le ramenaient vers des rivages peu propices à la méditation.
Il songeait aux orphelins, à Klaiya, au conseil, à Klaiya puis encore à Klaiya.... Non décidément, rien n'y fera, il n'atteindra pas la sérénité aujourd'hui...
Esquissant un petit sourire espiègle, Korto s'amusa alors à effectuer de multiples grimaces. Puis il approcha une main du sol et la déposa sur un morceau de mousse empreint de rosée. Son regard alla du visage d'Orphire à sa main plusieurs fois. Bien décidé à ruiner l'harmonie qui régnait alentours, ses doigts se refermèrent et commencèrent à arracher le futur projectile humide.
Une douleur vive lui fit lacher prise. A peine le temps de retirer sa main, qu'un autre coup vint lui cingler le dessus de la tête. Une voix bien connue se fit alors entendre :
" Kortosan, depuis la nuit des temps, le singe grimace mais n'en demeure pas moins un singe !"
Le marin confus, ouvrit la bouche pour parler mais la pointe du baton lui intima de se taire.
"Kortosan, vos gestes ont déjà suffisament perturbé vos exercices matinaux, vos mots n'y changeront rien, yosh !
Orphiresan ! Vous doublerez le temps de méditation pour la semaine à venir et veillerez mieux à ce que disparaissent les singeries de notre hôte, yosh !"
Korto dévisagea alors Orphire dont l'expression toujours sereine trahissait il l'aurait juré, une pointe de colère...

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frida
Chevalier Légendaire
avatar

Nombre de messages : 505
Age : 40
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Errance   Mar 31 Mar - 13:05

D'un geste souple Orphire se leva, et un brin de malice dans la voix demanda.

-"maitre zao peut etre, puisque korto ne peut méditer lui serait il profitable d'entrainer un momnt son corps? Nous pourrions effectuer quelques aller retour vers le village du cerf?"

Attendant une réponse elle regarda le maitre et l'élève, un léger sourire aux lèvres.

_________________

L'enfance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zultag
Chevalier de Bronze
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Errance   Mer 1 Avr - 8:48

- "c'est une excellente idée ! Kortosan, Orphiresan, levez-vous nous allons courir jusqu'au temple de Zaoch puis nous reviendrons en passant par les portes d'Astria. Cependant, Kortosan, vous n'êtes pas habitué à courir sur de telles distances, aussi, veuillez me donner votre sac, je le porterai jusqu'à la grande cité"

Korto, trop heureux d'obéir à une injonction de Zao qui le déleste d'un fardeau encombrant, tends sa besace avec célérité. Le moine bondit alors de pierre en pierre jusqu'au bas du mont Tonnerre et poursuit sa course vers la forêt toute proche.

Les 2 accolytes prennent alors la route à la suite du bonze. Korto ne peut s'empêcher de sourire tout en trottant en pensant à l'effort supplémentaire fournit par le moine. Ce n'est que bien plus tard, tandis que le soleil est au zénith, que Korto et son estomac prennent conscience subitement que Zao, invisible depuis des heures, transporte toute la nourriture et l'or de l'équipée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 797
Age : 37
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 16 Avr - 1:24

// RÉCOMPENSE A DONNER POUR LA TENUE D'UN JOURNAL RP DE 3 PAGES 30,000 PO OU 30,000 XP//

_________________
Admin des Chroniques d'Arcanos



UN CLIC SIOUPLAIT Smile
http://arabel.ville-virtuelle.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korto
Chevalier d'Or
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 44
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Errance   Jeu 30 Avr - 8:18

Malgré les remous multiples de la cité, le marin ne s'était jamais senti aussi serein. Elle avait su lui apporter ce qui lui manquait sans contrepartie et avait chassé d'un seul sourire chacun des sombres nuages qui louvoyaient à l'horizon.
Certes, il se laissait toujours porté par le cours intarissable de la vie mais ce cours s'était calmé et ses eaux paisibles ne lui inspiraient ni doute ni crainte.
Cependant, une question le taraudait : Jusqu'à quand ?.....

_________________


Merci Glukosse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Errance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Errance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Arcanos :: Section RP :: Contes et Légendes-
Sauter vers: