AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un pas vers Heriaclès

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Un pas vers Heriaclès   Mer 11 Fév - 17:56

Nom du personnage : Adam Seirvis

Âge : La vingtaine

Classe(s) et combien de niveaux de chaque classe : Prêtre (15) / Paladin (15) / Champion Divin (10)

Description physique et psychologique (apparence quelques traits importants de la personnalité) :


Homme de haute taille, à la moyenne corpulence, des yeux verts surmontés de cheveux bruns.
Vêtu d'un harnois lourd, porte une cape sur ses épaules, une épée bâtarde rangée dans un fourreau.
Une amulette autour de son cou, avec comme symbole, celui d'une femme se tenant sur un bouclier d'or.

Il semblerait qu'Adam soit l'un des "fanatiques" du Dieu Juste Heriaclès, par ses propos, et aux vues de sa servitude. Il est strict mais juste, hargneux mais bon, dénonciateur mais loyal. Il fera absolument tout
pour son Dieu, afin de le servir du mieux qu'il puisse.
Il jauge les gens d'un air inquisiteur, mais devient rapidement chaleureux lorsqu'il les connait.


Histoire du personnage :

Adam Seirvis est né d'un jeune couple croyant, famille aux revenus moyens.
Tout a commencé lorsque son père, l'a emmené pour la première fois dans une chapelle à Berlum, à l'âge de six ans. Adam, bien que peu âgé, retient énormément de souvenirs de ce jour béni. Une grande statue au
centre de la salle, celle d'une femme sur un bouclier d'or. Des lumières dorées disposées tout autour de celle-ci, on aurait dit qu'un halo s'illuminait tout autour d'elle. De nombreux prêtres, aux tenues bleues et violettes entouraient la statue et priaient.

Son père, nommé Garmet, lui avait dit, plus tard, en montrant la statue :
"Mon fils, vois, Heriaclès nous protège, Heriaclès guide nos pas et notre route, Heriaclès nous aide."
Adam, malgré son âge, lui posa un nombre de questions infinies, trop curieux pour se taire. Son père sourit, fier de voir que son fils s'y intéressait.
"Mon garçon, je vais t'expliquer. Je suis Prêtre,Prêtre d'Hériaclès. Hériaclès, est notre Dieu, celui des Justes.
Heriaclès est un Dieu Bon, Juste et Généreux. J'espère plus tard, mon fils, que tu le serviras comme l'a servi ton père.
"

Adam, les yeux et oreilles grands ouverts, buvaient ses paroles. Son apprentissage continua.
Quelques années plus tard, il fit la rencontre des Hauts Prêtres de Heriaclès du temple, guidé par son père. L'Eglise le prit sous son aile et lui enseigna les dogmes du Dieu.

"Révèle la vérité, punis le coupable, corrige l’erreur, et sois toujours droit et juste dans tes actions. Aide la loi partout où tu vas et punis ceux qui sont hors la loi. Garde une trace de ce que tu fais, de tes décisions, pour que tu puisses corriger tes erreurs, que ton amour de la loi dans tous les pays fleurisse et que ton habilitée à trouver les hors-la-loi augmente. Sois vigilant dans tes observations et anticipe les méfaits du chaos."

Ce n'est qu'après avoir fini d'étudier, qu'Adam rejoignait ses parents, et leurs racontait tout ce qu'il avait fait aujourd'hui. Sa mère, une femme charmante et noble d'âme, se nommait Elmedra. Toutes les nuits pendant 12 ans, celle-ci écoutait les aventures de son fils, jusqu'à ce que celui-ci s'endorme de lui-même.

Son apprentissage continua. Les dogmes avec les Prêtres, l'entrainement à l'épée avec son père, qui lui apprenait à devenir un homme, en lui inculquant de nombreux savoirs.
Adam, bien que non-surdoué, était assez intelligent et comprenait tout ce qu'on le lui disait de faire.

Pourtant, il a bien fallu qu'à ses 20 ans, après avoir fini ses cours au Temple, il désire bouger et voir de nouvelles choses. C'est ainsi qu'à 22 ans, il partit, laissant derrière lui, le Temple, Berlum, et ses parents.

Avant de partir, son père lui parla, il se souviendra toute sa vie de ces paroles.
"Mon fils, prends soin de toi et n'oublie pas ce que nous t'avons appris. Sers Heriaclès avec honneur et courage et n'oublie pas de suivre les dogmes. Qu'Heriaclès te guide mon fils, je suis fier de toi."

Il lui légua aussi une arme :
"Mon fils, je sais que tu en auras besoin. La mienne, je dois la garder, c'est la seule qu'il me reste."
L'arme de son père était bien sûr, une épée longue, symbole de Heriaclès. Il ne lui restait qu'une bâtarde en plus.

Adam a dû s'en servir de nombreuses fois au cours de son voyage, même si, ce n'est pas l'arme qui symbole le Dieu Juste.
D'ailleurs, Nathan s'était fait une réflexion à ce sujet :
"Je sers Heriaclès, or, si je me sens bien avec un certain objet, même s'il ne le représente pas, pourquoi devrais-je changer ? Vaut-il mieux que je réussisse avec la mauvaise arme ou que j'échoue avec la bonne ?"
La réponse à cette question ne fut pas difficile pour Adam. Il choisit la bâtarde.

C'est ainsi, que, après avoir abordé dans le village des Brumes, il continua sa route jusqu'à Astria, afin de devenir un Chevalier de l'Ordre Phoenix, et un serviteur important d'Heriaclès.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Astria, ville d'Or et de Lumière ? Ville sombre et froide ? Je ne sais que répondre.

Mon voyage se passa sans encontre, la traversée entre le village brumeux et Astria fut plus compliquée. J'ai pu apprendre que des elfes noirs sortaient la nuit. Mes frères, nous devront bientôt nous en charger. Qu'Heriaclès l'entende.
Le trajet dura, surtout avec cette chaleur en armure lourde, je trottinai pendant une minute, avec de m'arrêter, en sueur. Des soldats étaient placés sur cette route, des fantassins. Ils disaient être là pour la protéger.

J'arrivai à Astria, après des heures de marche. La ville semblait être bien bâtie, des fantassins présents partout.
La ville est agréablement emménagé par cinq quartiers : le quartier de la place, entrée de la ville, où figure le Palais Royal; le quartier des affaires; le quartier du temple, où l'on peut prier en paix; le quartier de la bibliothèque et le quartier des pauvres. Douce ironie, les pauvres excluent des riches...

C'est ainsi qu'après avoir visité, je me rendis au Temple, afin de prier.

" Ô Seigneur de la Justice, Puisses-Tu me guider, comme tu m'as toujours guidé, Puisses-Tu me donner la force et le courage afin de te servir du mieux. Ô Dieu des Justes, moi, Ton fidèle serviteur, Te jure de respecter Tes dogmes. Ô Heriaclès, que Justice soit faite ! "

C'est à la suite que je me rendais dans l'auberge la plus proche, afin de me remettre de mon voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Jeu 12 Fév - 15:28

Le Broyeur et le Créateur


A peine arrivé dans la Cité que l'on eut besoin de mes services. Bien sûr, en tant que digne représentant d'Heriaclès, j'acceptai.

Le ciel s'était assombri, d'épais nuages noirs étaient apparus, au-dessus de nos têtes, des éclairs frappaient. Après quelques minutes, nous vîmes une forme se dessiner dans les nuages. D'autres, plus petites, flottaient à ses côtés, l'entourant. Soudain, ses formes devinrent plus grosses, elles semblaient se rapprocher. A un moment, nous réussîmes à les distinguer : des oiseaux. Cependant, ils n'avaient pas l'air commode. Ils foncèrent en piqué sur nous.
Étant en compagnie d'un nain, et de paladins, nous mîmes rapidement fin à leur agression. La forme avançait toujours, rapidement dans le ciel, et ses sbires, commençaient aussi à s'approcher. Nous décidâmes alors de suivre cette forme. A un moment, elle disparut. Elle semblait s'être cachée dans les montagnes.

Après quelques heures de marche, nous arrivâmes près d'un pic. Là, des éclairs frappèrent le sol et une forme apparut. Un dragon noir.
Sidérés, nous eûmes un blocage. Qu'est-ce que ce dragon faisait ici ? Sans peur, ou presque, je m'approchai de la bête et commençai à lui parler, de la meilleure façon possible. C'est alors qu'une femme, sortant d'une grotte dans la montagne, se mit devant le dragon. Elle semblait vouloir nous empêcher de l'attaquer.
Elle disait être la gardienne de l'Univers, servante de l'architecte. Ce dragon, aussi appelé "Créateur des Étoiles" était censé garder un pilier, le pilier noir, dont la magie permettrait de rétablir l'équilibre de l'Univers. Nous bûmes ses paroles. Seulement, l'équilibre était brisé, car le "Broyeur des Étoiles" avait pris son frère en chasse. Afin de rétablir cet équilibre, nous devions mettre fin aux actes du Broyeur. Comment, nous, pouvions mettre fin à la vie d'une créature magique tel qu'un dragon ? Cela nous dépassait. Dès lors, je commençai à réfléchir su les dires de la "gardienne" ...


Après quelques explications, je pris les choses en main. Nous irons chercher ce Broyeur d'Etoiles, et ferons en sorte que ce dernier laisse son frère le Créateur. La gardienne nous remercia, nous partîmes.
Avant d'entrer dans la grotte que Calanei -La Gardienne des Piliers- nous avait indiqué, je priai. Ainsi, Heriaclès me montrerai le chemin. Et c'est ce qu'Il fit. Il me guida, à l'intérieur de ces grottes. Je sentis le Dieu Juste.
Nous commençâmes à parcourir les tunnels lugubres de la grotte. Nous découvrîmes qu'elle avait été piégée : le Broyeur voulait-il qu'on le laisse en paix ? C'est ainsi, qu'il nous envoya des démons métamorphes, des arcanistes démoniaques... Enfin, encore, fallait-il reconnaitre le vrai Broyeur et le vrai Créateur, car là, se pose la bonne question. Étions-nous sûrs que le Broyeur était celui de la grotte ?
Nous arrîvames alors devant le Broyeur. Une femme, ressemblante à Caladnei se présenta comme telle. Elle nous informa qu'elle protégeait le Créateur des Etoiles dans cette grotte. Qui devions-nous croire ? J'ai réfléchi à la question.

Pourquoi le Broyeur se serait caché dans cette grotte alors que son but est de "tuer" son frère le Créateur qui est juste à l'extérieur et grièvement blessé ?
Pourquoi avons-nous vu Dame Caladnei de l'extérieur, sortir de la grotte lorsque nous arrivions ?
Pourquoi, si le dragon à l'intérieur était vraiment le Créateur, nous a t-il attaqué de la sorte ?

Toutes ces questions trotaient dans ma tête. Avec le Paladin Luther, membre de l'Ordre Ecarlate, nous prîmes une décision pour découvrir la vérité et établir Justice.



[Fin, à la fin de l'anim !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Mar 17 Mar - 9:06

Aube du neuvième jour

Les ténèbres s'estompent, tout devient clair. Astria, ville où Justice n'existe, ou presque.
Quelques semaines après mon arrivée, on me demanda de devenir Edile de la Foi et de la Justice. J'acceptai.
Peu après, le Commandant Kellin, Chancelier de l'Ordre Phœnix me nomma Archon.

Astria, semble avoir besoin d'un symbole... La foi, une notion que le peuple semble avoir oublié.
L'espoir, la confiance, le courage, l'honneur... Notions oubliées elles aussi ?

Alors qu'Etrion flanche face aux Drows, Astria a oublié sa Reine ? La Prima, aux côtés de ces conseillers dirigent toujours la cité, ils attendent que leur Reine revienne. L'on dit souvent que la Reine est Astria. Mais, Astria est le peuple. Alors, la Reine est le peuple ? Les différentes implications coexistent et fonctionnent ? Non. Astria est représentée par le peuple qui en est citoyen. La Reine est le symbole de cette cité. Or, ce symbole, doit être fort, puissant, et respecté. Est-ce le cas ? Je n'en sais rien.

Etrion se rassemble. Depuis la mort du Marquis Morneplaine, tous, sont enfin d'accord sur un point : Oloth le Sanglant en est le Roi. C'est aux côtés de Mujin, Evéna, Christan, qu'il gouverne. Mais les Drows sont présents, toujours là, à en profiter. Alors, voilà la question : Astria, ville placée sous le jugement d'Heriaclès, pourra t-elle rester en paix avec une ville contrôlée par les Drows ? Ces derniers pourront résister à leur soif de pouvoir et de destruction ? On ne sait.

Qu'Heriaclès nous protège.

Alors, avons-nous la foi ? Certains l'ont, pas tous. Nous devons la retrouver.


----------------------------------------------------------------------------------

Aube du dixième jour

Justice pour Astria. Les Chevaliers sont à présent les seuls juges.

Le légatus Albyon est de retour. Justesse m'est offerte. Je l'en remercie.
J'évolue, doucement, au sein des conseillers. Je comprends mieux, et j'avance. Je me dois de rester comme le symbole de la Foi et de la Justice en cette cité. Edile, Archon, finalement, ces deux postes se rapprochent.

Les jours passent. Le temps, infiniment long. Quand te reverrai-je ? Où que tu sois, je te retrouverai. Le temps ne joue plus. Mais je le sens passer.

Le Bal de l'Espoir. Moment important. Je l'ai vécu pour toi.
Un discours en ton honneur, j'espère que le vent te l'a amené, alors, que, tu te trouves au-dessus de moi, ange. Nous nous retrouverons.
La clé, tu l'as détiens. Sois-en sure, et à jamais.

Un coup de poing révélateur, une annonce diplomatique, une alliance renouée.

Le temps passe, et je ne vois rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talons aiguilles

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: a   Lun 23 Mar - 12:16

Elle s'essuya le front du revers de sa main.
Une trace de sang s'y dessina, comme une sorte de symbole improbable.
L'espace d'un instant, alors que son père rendait son dernier soufle, elle croisa son regard.
Elle savait que le temps était venu.
Elle ne pouvait que soulager sa fin, ses lèvres murmurant ces mots saints qui sont ses seules armes.
Le temps du chagrin viendrait ensuite, alors qu'elle serait seule face à la tombe fraîche.

Elle pouvait sentir la vie s'échapper, toute cette énergie retourner à la source pour qu'un autre commencement ait lieu.
Combien devrait-elle en subir encore ?
Le temps s'amusait.
Et la danse des deux amants continuait indéfiniment.
Sa mère, matrice ultime, laissait sous ses pas la création de ses arabesques infinies.

Ses doigts effleurèrent l'amulette à son cou.
Elle se sentit vide et pleine à la fois.
Vide du manque de l'être aimé et pleine de son image toujours aussi forte en elle.
Sa peau brûlait de retrouver son autre.
Sa promesse...
L'avenir...
Pas un jour ne passait sans qu'elle ait son coeur serré en repensant à chacun de ses rares moments où leurs obligations s'estompaient pour leur laisser un peu de temps ensemble.
Adam... Son visage, sa force, son être, elle pouvait le sentir dans son esprit.
Il lui suffisait de fermer les yeux et de voyager à l'intérieur d'elle-même pour le retrouver.
Fût un temps, elle aurait fait plus, mais elle était encore trop faible.
Sa mémoire fraîche, revenue du brouillard laissé par Elbereth, ne lui permettait pas encore de posséder les clés qu'elle détenait par le passé.

Un bruit se fit entendre.
Elle se retourna, des cernes sous les yeux, son aura bleutée à peine perceptible.
Ses yeux clairs croisèrent le regard de son jeune frère, Armand.
Il comprit bien avant qu'elle parle.
Il s'approcha, le regard triste, puis l'aida à se relever.
Cela faisait trois mois qu'elle donnait de son être pour tenter de sauver leur père.
Trois mois de souffrance pour cet être cher qui, à présent, chuchotait à l'oreille de son benjamin ses dernières volontés.

Dans l'encadrement de la porte, sous la faible lueur de la bougie, elle les regardait, comme on le ferait devant un tableau de maître.
Un autre père... Un autre frère...
L'image de Félicien lui vînt à l'esprit. Elle l'avait laissé au temple de Zaoch, à Arcanos, cette île balayée par les contradictions qui lui semblaient si banales depuis tout ce temps.
Juste une ombre du passé.
Puis, alors que son esprit vagabondait, elle les sentit.

Son aura se mit à pulser violement quand une main fine et diaphane se posa sur son épaule.
Cette sensation...
Cela faisait si longtemps...
Elle n'avait pas besoin de se retourner pour savoir.
Elle ressentait au plus profond de son être.
Car la vie coulait à flôt, torrent impétueux qui faisait son essence même.

Combien de temps ?
Elbereth..
Combien ?
Oui, elle sentait sa main, sa psyché, son regard, le même que le sien et pourtant si différent, dans son dos.

Une autre main se glissa dans la sienne, fraîche.
Elle pouvait éprouver le sourire de Sylvana, si lumineux, la plus vivante d'entre elles.
A nouveau réunies...
A nouveau les trois parts d'un tout...

Armand se retourna et son visage se figea un instant.
Il semblait telle une statue de chair coinçée dans une faille temporelle.
Elle comprit alors.
Un sourire doux et simple se peint sur ses lèvres.
La magie ancienne offiçiait encore.
Elbereth avait toujours été la plus forte des trois.

Alors que l'âme de ce père là s'envolait vers un autre lieu, les trois soeurs étaient unies dans un halo de lumière trop brillant pour être naturel.
Elles savaient que ce moment serait éphémère car, si elles étaient trop proches, tout pouvaient arriver.
Comme c'était cruel.
Ne pouvoir les sentir plus était terrible.

Elles se regardèrent un long moment, puis leurs formes s'estompèrent.
Le temps respira.
Armand reprit vie.
Son regard était triste.
Thanathos avait terminé un pas de danse.

Alors, elle pria une dernière fois, puis s'approcha du lit et recouvrit le corps de son père avec délicatesse.
Demain, ils l'enterreraient non loin des autres tombes.

Dans le ciel, une étoile fila dans l'obsidienne du ciel.
Elle souffla quelques mots dans l'air, dans un langage ancien.
Elle espérait qu' à plusieurs milliers de kilomètres de là, lui seul arriverait à les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Dim 12 Avr - 6:18

Les ténèbres


Un appel au secours, un corps retrouvé, des organes arrachés, un tueur envolé.
Une piste, une suite, un échec, un reproche.
Un travail acharné, une fatigue grandissante, un sommeil impossible.

Une envoyée, un message délivré, un appel non écouté, un Dieu enervé.
Une nuit continuelle, les morts se relèvent, un Dieu nous a quitté.
Une lance a retrouver, une couronne a déclarer, un Empereur a nommer.

Un Espoir relancé, la Foi a retrouver, un Dieu a apaiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talons aiguilles

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Réponse   Mer 15 Avr - 19:36

Une silhouette familière descend du navire au village des brumes.

Pour ceux qui la croisent, son visage semble fatigué, pourtant, une lumière douce illumine son regard : enfin de retour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Jeu 16 Avr - 4:34

Cérémonie en l'honneur d'Heriaclès, tenue par le Régent Seirvis.


*Le temple d'Heriaclès se remplit peu à peu, des chandeliers sont placés ici et là, afin d'éclairer les fidèles.
Le Régent Adam, agenouillé devant l'autel, prie pendant que les gens s'installent. Enfin, lorsque les cloches sonnent enfin, il se lève et va se placer derrière l'autel.

Il fixe les gens se trouvant devant lui : Paladins de l'Ordre Phoenix, Prêtre, nouveaux fidèles.
On peut reconnaitre le Commandant de l'Ordre Phoenix, le Légatus Lamesombre, le protecteur Venhael, Lyr le discret, Esteban le dragueur et Zao le sage.

Il éclaircit sa voix, il parle alors :*


"Mes Frères, mes Soeurs, Amis de tout horizon, bienvenu dans le Temple du Bienfaiteur,

Si vous êtes ici, c'est que vous avez Foi. Vous croyez au retour du Juste, et vous avez bien raison.

Ainsi, Heriaclès, notre Dieu à tous, ici présents, a décidé de nous infliger une punition : son départ.
Sa lumière nous a quitte. Alors, mes Frères et Soeurs, nous nous devons d'accomplir ses demandes, car, c'est une véritable quête qui nous unit tous, dans un même but, à la recherche de la Foi et du chemin menant à la Lumière.

Alors, mes Frères, ayez Foi. Ainsi, nous nous épanouirons dans sa Lumière et sa Bénédiction. Car il saura que ses fidèles le servent avec amour, fidelité, et Justice.

Gardez votre tête levée, et soyez prêt à répondre à ses demandes. Sans lui, nous nous sommes rien ? Je vous dis non, mes Amis. Sans la Foi et l'Espoir, nous ne sommes rien, car il faut croire, espèrer et agir. L'espoir est ce qui meurt en dernier. Ainsi, il faut suivre la voie nous menant à la Lumière. Car, entendez-le, mes Frères et Soeurs, nous sommes là pour le servir.

Nous nous devons de nous reprendre et de ne pas oublier les dogmes à suivre et respecter. Justice. Un bien grand mot qui signifie tant pour nous. N'oubliez pas mes Frères et Soeurs, qui si notre Dieu nous a quitté, ce n'est pas pour rien.


*Les fidèles en prière, écoutant, s'imprègne du texte d'Adam. Sa voix, forte, emplit la salle, résonnant en dehors du temple, où certains curieux se sont arrêtés afin d'écouter.*

Acceptons-le et rendons grâce. Rendons grâce à notre Dieu qui a toujours été là pour nous guider, et nous protéger. Ô Dieu de la Lumière, entends nos prières ! Où que tu sois, Dieu Juste, sache que nous ne cesserons de te servir et que nous poursuivrons Ta Quête Divine jusqu'à notre réussite, en suivant tes dogmes.

*Alors qu'il prononçait ces dernières phrases, les yeux levés vers le ciel, il les rabaisse afin de fixer les gens présents.*
Alors, maintenant, mes Frères et Soeurs, prions. Prions ensemble à notre réussite, et au retour de notre Dieu Divin : Heriaclès le Juste.

*Tous sans exception, commencent à prier. Le Régent, en face des fidèles joint ses mains devant l'autel. Tous, murmurent des appels à leur Dieu, de fidelité et d'amour.

A la fin de la prière, les cloches sonnent encore, signalant la fin de la Cérémonie. Adam embrasse le bout de ses doigts qu'il place sur l'autel.

Les Paladins se lèvent ensembles, en même temps, et frappent leur poitrine de leur poing en criant "Pour Heriaclès ! Pour le Bienfaiteur ! Que sa Lumière soit Eternelle !". Adam les imite, avant de déclarer :*

Vous êtes tous invités au banquet d'honneur. Vous pourrez y boire, manger, discuter, vous amuser et espèrer. Merci d'avoir été présents, mes Amis. Qu'Heriaclès guide notre chemin.

*Le banquet se déroulant au jardin près de la bibliothèque, se passa sans encombres, les pauvres y mangent et boivent à leur saoul.
Tout se finit rapidement, le banquet se termine tranquillement.*












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Lun 27 Avr - 20:47

Un Dieu incompris, un corps incendié, une âme s'en est allée.
Une lumière retrouvée, un peuple rassuré, une âme s'en est allée.
Des rires et des pleurs, un Dieu retrouvé, une âme s'en est allée.

*Adam Seirvis, mort pour Astria, dans la Foi et avec Honneur. Paladin Prêtre sans ambitions, ne souhaitant que la paix et le bonheur dans la cité Blanche.*

---------------------------------------------------------------

*Des bouquets de fleurs sont déposés devant le palais, pour remercier celui qui voulait aider.*

[HRP] Si vous voulez intervenir, merci de poster à la suite Wink [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zultag
Chevalier de Bronze
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Mar 28 Avr - 2:41

Au monastère, des prières sont récitées afin que le sacrifice du serviteur d'Hériaclès apporte enfin une paix durable à la cité d'Astria qui fut sa raison de vivre.

Les textes visent également à guider l'esprit du paladin par delà les courants astraux afin qu'il trouve un royaume pur conforme à sa moralité sans faille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Mar 28 Avr - 4:37

*Ceux qui fouilleront le bureau d'Adam trouveront un papier, récemment écrit.*


"Pour ceux qui trouveront cette lettre, merci d'en faire part aux gens cités.

En raison des récents évènements, la mort me rattrape peu à peu, ainsi, cette lettre sera sûrement mon dernier écrit pour Astria.

Je lègue les saphirs du portail à Venhael, j'espère qu'il saura les utilier à bon escient.
Je lègue ma jument Justesse à Lamesombre, puisse t-elle bien y vivre.
Je lègue le peu d'or qu'il me reste, et les quelques biens que je possède au peuple d'Astria, puisse t-il trouver la paix et le bonheur.
Je lègue ma bague à Lyr, puisse t-elle l'aider dans sa quête.

En ce qui concerne la couronne et la lance, faites en sorte qu'un bon Roi guide Astria, moi-même n'ayant jamais voulu de ce privilège, mais seulement ayant voulu aider, protéger et reconstruire.

Pour notre ami V, n'oubliez pas de continuer mes recherches vers le Magistérium. Venhael sait déjà comment faire.

Faites d'Astria, une Cité blanche imposante, forte, où règne Justice et bonheur. J'espère avoir pu accomplir quelque chose pour cette Cité, placée sous le joug d'Heriaclès. Ayez confiance et restez soudés.

Merci à vous, de m'avoir suivi et aidé à faire renaitre l'espoir.

Adam Seirvis, Paladin Prêtre sans amibitions."



*Un second texte est ajouté, un peu plus loin, il semble codé.*


Même ensemble, récemment, c'est irresponsable de vouloir oublier ses abruticités mentales, iréeelles, transformateurs, incongrus, étonnantes, similaires.
D'être en marche avant, visiblement, oserai
t-il ralentir alors ici, directement, élegamment ?
D'être aussi visuellement obstrué incite rarement les arrièrés fous ou intolérables.

Jamais entendez-vous obligatoirement unis, soucieusement alors ici mes échos ?

Les éloges sont pour oublier ici, radicalement, en situation terminale, ces entêtements qui unis, inadaptés, maintient ensemble un royaume terrifiant espèrant en découdre, enviant rotativement nations, idéaux, et respect.

Tout à une fin, mais c'est le début qui importe.

Adam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Chevalier de Diamant
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   Mar 28 Avr - 15:57

*Certains paladins de l'Ordre Phoenix sont heureux de retrouver enfin Heriaclès le Juste, afin de le servir du mieux.

Mais, d'autres ont l'impression d'avoir perdu quelque chose, un de leurs frères.

Ils se rendent alors dans le temple, et prient, pour Heriaclès et pour leur frère qu'ils ne reverront jamais, jusqu'à leur propre mort.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un pas vers Heriaclès   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un pas vers Heriaclès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti
» Vers la cité volante du nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Arcanos :: Section RP :: Contes et Légendes-
Sauter vers: