AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Plume d'Astria

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: La Plume d'Astria   Ven 3 Avr - 22:25


En ces temps de trouble, le triumvirat est heureux de vous présenter la feuille d'information à destination de tous : La plume d'Astria. Cette feuille d'information paraîtra régulièrement et tiendra chacun informé des dernières nouveautés, tout en dévoilant certains secrets des habitants les plus populaires... Gardez l'œil ouvert !

Panique sur la ville !

Pour ce premier numéro, une bien triste nouvelle. Comme beaucoup d'entre vous le savent déjà, la ville d'Astria est plongée dans la terreur... Petit rappel des faits : depuis quelques temps, un mystérieux tueur en série sévit dans la région d'Astria. Un premier corps a ainsi été retrouvé, après qu'une affiche portant un indice ait été affichée un peu partout. Il était horriblement mutilé : les jambes dépecées.
Deux autres meurtres ont eu lieu dans les jours qui ont suivi, à chaque fois suivant le même système d'indice, et le même principe de mutilation odieuse. La seconde fois, le corps d'un homme a été trouvé sans yeux, et la troisième, une femme a été tuée dans une foule et a été retrouvée sans foie.
Le tueur a précisé dans une lettre qu'il comptait donner une portée artistique à son action : "Je suis un artiste", dit-il, "mon œuvre s'étendra par delà vos cauchemars". Il prétend aimer "jouer" et annonce que chaque meurtre sera précédé d'un petit indice, ce qu'il semble trouver amusant, dans sa folie furieuse.
Le régent Adam Seirvis a tenu à préciser que tous ses paladins mènent activement l'enquête, ainsi que lui-même et le Légatus Lamesombre, ce qui est gage de réussite, soyons en sûrs. Pour l'heure, néanmoins, aucun suspect ne se dégage à leurs yeux. Grâce aux témoignage de dame Sidd, nous savons cependant qu'il s'agit d'un homme plutôt grand.
Hier soir, l'horreur avait franchi encore un cran, avec le corps retrouvé sans vie par la régente Elenwée aux abords du cimetière. Sans vie et... sans tête. l'enquête laisse supposer que le tueur use d'un katana ou autres armes assimilées. Il n'est pas non plus impossible qu'il s'agisse d'un groupe, faisant notamment usage de diversion.


Une nouvelle attaque

Ce soir, les assassins ont de nouveau franchi un cap dans leur audacieuse guerre au bon sens et à la justice. Forts de l'indice précédemment laissé, ils s'en sont pris cette fois à une femme qui se trouvait chez la couturière du magasin bien connu La Fine dentelle. Un corps sans vie a été trouvé, privé de sa mâchoire.

Une mise en scène macabre avait été organisée, une pièce frappée d'une tête de mort se trouvant dans une main, et un papier portant un œil dans l'autre. Alors que chacun était en émoi devant le sinistre spectacle, un cri a retenti dans la rue.
Les tueurs ne reculant plus devant aucune limite, venaient en effet de tuer un légionnaire en pleine ville, à l'aide d'instruments chirurgicaux.

Une course-poursuite frénétique dans les ténèbres d'Astria nocturne s'en est suivie, se soldant par des blessures graves chez les poursuivants, et la mort d'un des assassins chez les agresseurs. L'examen de son corps a révélé deux choses : d'abord un étrange mystère puisqu'il était dépourvu de visage, et le fait qu'ils agissent en groupe d'autre part, puisqu'un nouvel indice - présage de mort - a été laissé sur une porte avoisinante...
"quatre, cinq, six, nous nous reverrons là où vit celui qui vous nourrit."

Espérons que les forces d'Astria sauront vite mettre un terme à cette folie meurtrière.

Pour que cette gazette puisse être utile, n'hésitez plus, envoyez toutes vos informations à Georges, rédacteur en chef de la Plume d'Astria !

Portez-vous bien, peuple d'Astria, et à très vite.

Georges.



Dernière édition par Tearseller le Mar 14 Avr - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mar 7 Avr - 5:47




Un sucre de qualité médiocre...

Il y a quelques jours de cela, quelques badauds ont pu assister à une scène pour le moins curieuse... Deux enfants jouaient avec un sachet de ce qui semblait être du sucre, aux portes de la ville, quand soudain l'un d'entre eux est tombé raide mort, pris d'hallucinations. Les autorités ont vite conclu à la présence de drogue dans le sachet. L'enquête a finalement attiré celles-ci jusqu'au petit village des brumes, à l'Est d'Astria, où plusieurs personnes ont été interrogées. L'enquête a pour l'heure conclu à une liaison commerciale douteuse entre ce village et la noble cité d'Astria, un trafic de drogue qu'il reste à démanteler. Le noble Glen ainsi que quelques autres citoyens se sentant concernés restent intéressés par l'affaire et entendent bien attraper le malfaiteur qui se trouve derrière tout cela, et que l'on nomme habituellement dans les sombres milieux de la pègre astrienne "Le corbeau"...

Ravalement de façade

Quelques uns se souviennent peut-être de la présence, loin au sud de la région, d'une petite bourgade perdue dans les marais, entre deux temples délaissés et une falaise sans intérêt commercial. Etrion a hier soir fait parler d'elle en faisant un boucan de tous les diables à l'aide d'un vieux clocher. Les habitants qui ne sont pas devenus sourds et acceptant de témoigner parlent de lueurs infernales entraperçues par les vitraux, et d'une délégation de nobles locaux entrant armés pour la guerre dans un lieu dédié au culte d'une divinité malfaisante, d'après ce que la rédaction a cru comprendre.

Nous étions accoutumés à entendre parler de diableries du côté d'Etrion, mais cette fois c'est à la destruction d'un des rares bâtiments regardable sans grimace dans la cité que se consacrent les autorités du Sud : la cathédrale dédiée au culte de Syriel serait en effet en cours de démolition. Selon certains sa destruction ne pourrait que contribuer à redorer le blason d'une ville dont on ne sait plus très bien si elle a encore un blason ou non. Selon d'autres, le sombre roi Oloth chercherait simplement à soigner son image tandis qu'en secret, il développerait les lieux de culte dédiés à une autre divinité, au moins aussi malfaisante que la précédente... Nous laisserons nos fidèles lecteurs trancher !

Rencontre sanglante


Enfin, avec peut-être un lien avec l'information précédente, une rencontre imprévue a eu lieu un peu plus tôt dans la soirée d'hier entre le noble régent Adam Seirvis, venu servir une juste cause, et le drow bien connu des autorités pour son surnom de "sanglant" Oloth, venu avec plusieurs femmes réputées pour leurs penchants nécromantiques, aux alentours d'une crypte connue pour abriter des diableries particulièrement épouvantables, et de vieilles malédictions que tous voudraient laisser dormir dans leur tombeau. Nul doute que le lien entre les talents de ces femmes venues en nombre, et les horreurs qu'abrite ce lieu n'aura pas échappé à nos lecteurs, ni au glorieux régent, qui a légitimement demandé aux etrionnais de justifier leur présence sur les lieux.
Devant le refus du roi d'Etrion, les autorités n'ont eu d'autre choix que de menacer les profanateurs chercheurs de cadavres, lesquels ont aussitôt lancé plusieurs sortilèges que les témoins qualifient unanimement de "menaçants". refusant la violence, Adam Seirvis et le noble Maître moine Zao ont alors décidé de proposer un duel loyal au roi des nécromanciens, puisque visiblement un conflit armé était tout ce qui l'intéressait. Mais la loyauté ayant une définition différente au sud de la contrée, Oloth eut tôt fait d'immobiliser le courageux moine qui lui était opposé avec un parchemin puissant, n'ayant alors plus qu'à le larder de coups violents jusqu'à ce que le malheureux baigne dans son sang. La délégation Astrienne, loyale et droite, a alors dû se retirer pour laisser les pilleurs de tombe oeuvrer tranquillement dans les ombres d'une crypte que plusieurs d'entre eux connaissaient sans doute comme leur poche !


Pour conclure cette édition, la rédaction déplore le manque de dessins [screens !] fournis par les habitants impliqués dans ces divers événements... N'hésitez plus, contribuez au développement du journal officiel d'Astria, et envoyez-nous vite informations et dessins relatifs !
A bientôt, fidèles lecteurs.

Georges, rédacteur en chef de La PdA.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mer 8 Avr - 7:46



Une délégation inattendue

Une délégation de nobles venus de la région perdue d'Etrion s'est présentée hier soir aux portes de la Cité. Selon les témoins, le drow leur servant de roi a alors traité les trois régents réunis pour l'occasion comme des enfants fautifs, s'autorisant un langage et un ton des plus malvenus sur des terres qui ne sont pas les siennes. Il leur a alors demandé de bien vouloir lui faire l'honneur de venir le rencontrer dans son châtelet des marais. Les régents, toujours pleins de mesure et de tempérance, ne lui ont pas tenu rigueur de sa rudesse, et ont finalemet accepté de lui faire ce plaisir.

La teneur de leur entretien n'a pas encore été rendue publique, mais gageons que les régents Albyon de Caithness et Adam Seirvis auront su préserver au mieux les intérêts de la grande Astria.

V. frappe encore !


Le mystérieux groupe d'assassins qui frappe la
glorieuse Astria depuis quelques temps a de nouveau fait parler de lui
hier soir. Alors que les paladins du régent Adam Seirvis
patrouillaient aux environs des portes de la ville pour protéger nos
concitoyens, les tueurs ont de nouveau réusi à frapper. Le boulanger
qui fournissait toutes les petites gens d'Astria, et dont la maison se
situait à l'Ouest des portes, a ainsi été sauvagement assassiné , et
son coeur a été arraché.

Les traces de pas repérées laissent penser
qu'ils étaient deux à frapper, mai seul l'un des agresseurs a pu être
interpellé, après qu'il ait agressé une mage etrionne, venue avec la
délégation précédemment évoquée.



Comme la dernière fois, le malfaiteur attrapé n'avait pas de visage, d'après les témoins rencontrés. Une nouvelle fois, il a soudainement disparu après s'être effondré, une fois pris au piège. Il semblerait qu'un chef puissant tire les ficelles dans l'ombre de cette histoire, et que son emprise sur ses sbires soit telle qu'il peut les achever quand il le désire.
Une nouvelle fois, un mot a été trouvé sur les portes : "sept, huit, neuf... triste est mon coeur d'être resté ente vos mains, mais ce n'est rien, d'ici demain je viendrai chercher le tien mon petit paladin."
Le message ne laisse pas d'inquiéter les observateurs, qui pensent que la vie du régent Adam Seirvis pourrait être menacée, même si cela n'exclut aucune autre hypothèse de cible.

Rumeur

Il semblerait qu'une femme soit venue interrompre une rencontre officieuse entre la régente et le roi des elfes vivant au Nord Est de la contrée d'Arcanos. Elle aurait tenu des propos incohérents, parlant de "l'âge des ténèbres", de "lettres de feu" et de bien d'autres diableries de son cru. Selon deux sources, elle se serait envolée au contact d'un guerrier qui tentait de la maîtriser.

Gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Jeu 9 Avr - 6:26



Déclaration officielle

Le régent Adam Seirvis adresse un message à ses troupes de l'Ordre du Phoenix :
"Que chaque paladin reste accompagné.
Que la Citadelle de l'Ordre soit surveillée.
Je ferai tout pour accomplir mon devoir avant de mourir."
Par ce courageux message, le régent rassure ses hommes quant à sa détermination à protéger ce en quoi il croit jusqu'au bout, malgré les horribles menaces de V. Le régent a par ailleurs déclaré à plusieurs personnes de son entourage qu'il détenait sans doute la clef de cette affaire, et que l'arrestation de V. était imminente...

Nuit sur Astria

Une tâche qui pourrait être différée en raison des événements d'hier. En effet, comme notre journal l'annonçait avec précision dans son édition de la veille, le ciel s'est embrasé et des lettres de feu l'ont illuminé. Un message a été adressé à tous les babitants d'Arcanos, et l'âge des ténèbres annoncé par la femme volante masquée est bien arrivé.


La nuit tombe...


Le message mystérieux adressé par le dieu des Justes, Heriacles se résumait ainsi :
"J'ai donné une dernière chance à la lumière de percer les ténèbres de vos coeurs. Mon envoyée ne fut point écoutée, à présent, l'âge des ténèbres commence. Le jour ne se lèvera plus sur Astria et les dieux vous laisseront seuls."
Le message enjoignait aussi à retrouver deux choses qui ont été perdues.
En effet, la nuit règne à présent sur la ville et le jour ne se lève plus, tandis que paladins et prêtres n'ont plus aucun pouvoir d'ordre divin. Les autorités invitent néanmoins le peuple à ne pas paniquer, et à continuer ses travaux normalement.


Conseil extraordinaire

Un Conseil extraordinaire a aussitôt été improvisé, réunissant les dignitaires de tous les coins de lÎle : le digne peuple nain venu des Pics du Tonnerre, les grands régents d'Astria réunis pour l'occasion, deux envoyés du superbe bosquet, des représentants de l'indispensable frange populaire d'Astria, des envoyés de la douce Mérégrinn, et quelques etrionnais venus pour l'occasion du marais où ils vivent.


A l'issue de celui-ci une expédition a été décidée, placée sous la responsabilités de dignitaires halfelins, expédition qui devrait permettre de répondre aux attentes du Dieu qui nous a tous punis pour une raison encore inconnue, et qui devrait réunir des personnalités venues des quatre coin de l'ïle. Il a également été mis en lumière que seule la cité d'Astria était touchée, pour l'instant, par la Nuit sans fin.
La plume d'Astria fera de son mieux pour vous tenir informés des avancées de cette enquête difficile.

Fidèles lecteurs, gardez courage, et gardez l'oeil ouvert...

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Ven 10 Avr - 8:44




L'armée des ombres

La peur était de nouveau au rendez-vous hier soir aux portes de la grande Cité d'Astria. Les morts du cimetière se sont soudainement levés, et sans raison apparente se sont mis à attaquer les légionnaires à proximité. Les morts usaient de sortilèges puissants pour terrasser l'armée astrienne, et la panique s'emparait du coeur des paysans, mais le Légatus Amras, ainsi que deux arcanistes etrionnaises ont pu reprendre le dessus.

L'attaque des morts-vivants


L'enquête s'est d'abord naturellement tournée vers une malveillance de nécromanciens en mal de sensations fortes, mais très vite il est apparu que cette horreur avait un lien étroit avec les malheurs qui frappent actuellement la ville, et notamment la désertion de son dieu protecteur. Une interview accordée par un druide gardien de Faenya, ainsi qu'une fouille attentive des égouts de la ville sont restés impuissants pour expliquer ce grave phénomène, et la prudence reste de mise concernant ces morts. Ne sortez pas sans être bien certain d'avoir de quoi vous replier au plus vite en cas d'attaque !

V. End

La ville a également été frappée une nouvelle fois cruellement par le tueur mégalomane V., qui a de nouveau fait appel à ses ruses et à ses diversions multiples pour narguer les forces astriennes. Mais comme annoncé précédemment dans la PdA, Adam Seirvis avait tout prévu pour coincer finalement ce diabolique assassin.
En début de soirée, une énigme est apparue en ville, causant un grand émoi au sein de l'armée. Un corps a finalement été découvert, horriblement mutilé et accroché à un arbre : la femme d'un paladin. Son "coeur", pour ceux qui trouveraient passionnantes les énigmes du fou.


Encore un tableau macabre...

Il a ensuite réussi à plonger les autorités dans la confusion en les faisant courir en ville après un tueur qui n'était en fait qu'un clochard déguisé, payé pour cela. Pendant ce temps, il kidnappait une jolie nécromancienne au nez et à la barbe de ses accompagnateurs pourtant aguerris. L'outrage étant allé trop loin, Le régent Seirvis et ses hommes ont remué ciel et terre pour la retrouver immédiatement, et le firent finalement au théâtre, où ils retrouvèrent la malheureuse privée de l'usage de la parole, et donc de ses arcanes.

Le tueur arriva alors, environné d'ombres dangereuses, dans lesquelles quiconque entrait mourrait poignardé à mort par le psychopate déchaîné. Finalement, le régent Seirvis et son escouade finirent par le mettre dos au mur, face aux falaises Nord de la ruche, où le fou se livra à un dernier discours sur ses motivations insensées, avant de plonger dans le vide, persuadé, selon les témoins, qu'il pouvait voler.


le tueur, enfin dos au mur.

Voici un étrange fou qui ne fera plus parler de lui, du moins espérons-le ! Cette menace disparue ne doit pas vous faire baisser votre garde. Gardez l'oeil ouvert, braves et fidèles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Sam 11 Avr - 6:38




Errata

Notre journal tient en premier lieu à s'excuser pour l'inexactitude de ses informations concernant l'horrible affaire de V. En effet, notre dernière édition affirmait que le tueur s'était suicidé en pensant pouvoir voler, et en se jetant du haut d'une falaise. En réalité, il s'avère qu'il ne s'agissait encore une fois que d'un pantin invincible manipulé par le véritable meurtrier ! V. devrait frapper une dernière fois, et frapper fort, puisqu'il lui manque à présent un cerveau ou une tête pour parfaire sa création qui devrait le rendre "immortel"...
Plus que jamais, gardez la tête sur les épaules, fidèles lecteurs !

Abus de pouvoir

Après le jour qui ne se lève plus, la nuit est tombée sur la liberté de la presse, hier, à Astria. Le légatus Amras, dont nous évoquions la grande incompétence dans la gestion de la crise des morts-vivants, dans laquelle des voyageuses etrionnaises avaient dû régler le problème tandis qu'il courait partout en arrosant de sang tout ce qui passait à portée; le légatus Amras, qui manque fréquemment de meurtrir les passants de la ville en appelant son cheval au milieu de la place au lieu de le laisser à la porte comme le font tous les gens de bien; qui galope tel un forcené alors que les honnêtes gens sont à moins d'un pas de lui et se retrouvent maculés de boue sans un regard ou un mot d'excuse; le légatus Amras enfin, a délibérément empêché l'accès de votre serviteur aux informations hier dans la journée, allant juqu'à le menacer de prison devant son insistance ! Plutôt que "Lamesombre", c'est l'âme sombre que ce triste sire mène son train de vie au nez et à la barbe de ceux qu'il est censé servir, en les opprimant.
Aujourd'hui, peuple d'Astria, vous pouvez être sûr qu'on ne vous dit pas tout. Comptez sur la PdA pour tenter par tous les moyens d'éclaircir la situation, et de découvrir quel secret est si terrible que le peuple ne doit rien en savoir.

Fin des ombres

Après ce fâcheux incident, l'enquête sur les morts-vivants a été reprise par les gens soucieux du bien de tous. Ainsi, une équipe de passionnés s'est rendue sur les lieux d'une étrange découverte de la ministre étrangère Sorri, qui affirmait avoir trouvé un portail maléfique en pleine ville. Comment cette étrange horreur avait pu passer inaperçue de nos concitoyens, nous ne le saurons jamais. Mais une chose est sûre, la régente Elenwée et les quelques personnes présentes - dont votre serviteur en personne - n'ont pas hésité à risquer leur vie pour anéantir ce fléau dangereux.
Des ombres sortaient du lieu maléfique, tandis que les figures familières défuntes des personnes présentes tentaient de les attirer dans la nuit éternelle... N'écoutant que leur courage, les intéressés se faufilèrent malgré tout à l'intérieur de la maison maudite, et trouvèrent un endroit désolé en proie aux ténèbres.


Nos nerfs furent mis à rude épreuve...

Après une lutte acharnée, un rituel magique fut mené par une dame sur laquelle nous reviendrons ensuite, et la porte maléfique grande ouverte sur le Styxx fut refermée définitivement. Braves concitoyens, vous n'avez donc plus à craindre une invasion de morts-vivants, pour l'instant !


Le rituel

Concernant la dame dont nous parlions.
Il est encore des ignorants qui pensent qu'il faut brûler les vampires. Mais voici qu'hier soir, tandis que nous étions tous désemparés, une grande reine de ce peuple a déchiré le voile de la nuit pour apparaître devant nous, telle une déesse des glaces à la peau rendue parfaite par le froid. Sa pâleur, la beauté de son regard doré et sa grâce n'avaient d'égaux que ses extraordinaires savoir et pouvoirs, et bientôt elle devint l'un des atouts de la troupe se chargeant de refermer la porte. Sans elle, Astria aurait pu devenir une grande crypte nauséabonde peuplée de gens comme le légatus Amras, mais avec son aide bienveillante, la ville a pu être sauvée.
Il est donc temps de rendre publiquement justice à ce peuple de l'ombre, souvent incompris parce qu'il aime se nourrir de sang.

Gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Dim 12 Avr - 12:49




Annonce

La prétorie, garde d'élite d'Astria reconnue par tous pour la qualité de ses services (notamment auprès des dirigeants), recrute des gens loyaux pour rejoindre ses rangs. Si vous êtes intéressé, une seule chose à faire : s'adresser au capitaine Klaiya qui passera régulièrement à l'auberge du fourreau d'argent. Eventuellement, il est aussi possible de laisser un message à Kalek.

Courageux ? Sincère ? Ambitieux ?
N'hésitez plus ! La prétorie vous attend !


Rumeurs

La plus grande catastrophe imaginable a frappé Astria hier : une famine d'informations comme on n'en avait plus vue depuis des lunes et des lunes... Quelques rumeurs concernant une prière collective pour faire revenir le dieu des Justes à la raison, quelques potins concernant le départ d'Oloth et d'Oranes bras dessus, bras dessous au milieu de la place d'Astria... Mais aucune information digne d'être rapportée dans ces lignes.

C'est pourquoi aujourd'hui, la Plume d'Astria vous propose un peu d'exotisme, et un voyage aventureux en compagnie de nos voisins barbus de Sombracier. Comme vous le savez sans doute, le peuple nain est en effet en conflit permanent avec les "peaux vertes", mélange savant d'orcs, de gobelins, et de redoutables trolls, qui tentent par tous les moyens de chasser nos amis de leur terre sacrée de Sombracier. Hier, une nouvelle étape a été franchie dans la lutte pour préserver le territoire de l'infamie.
Les assauts se faisant plus pressants et violents, les nains ont eu recours à des mercenaires, venus peu nombreux devant le danger que représentait une guerre totale contre de si farouches ennemis. Un tremblement de terre aurait secoué le sol de la cité naine, provenant d'un éboulement causé par les peaux vertes, et visant à empêcher les nains d'accéder au col montagneux. L'armée naine s'est donc mise en marche pour se libérer de la pression étouffante de leurs odieux adversaires... Les combats dans les tunnels avoisinants les portes de la cité auraient été particulièrement sanglants et disputés, causant quelques pertes dans le camp nain. Ils ont, d'après les témoignages recueillis, été rendus encore plus délicats par la présence de grands trolls, créatures particulièrement féroces et dangereuses, venues en nombre pour l'occasion.

Les stratégies des peaux vertes étaient savamment conçues, et nos guerriers commençaient à se poser la question de la tête pensante de cette attaque, quand ils parvinrent enfin à se dégager des galeries minières. Ils purent alors contourner le Pic du Tonnerre pour accéder enfin au col, non sans avoir en passant occis quelques géants montagnards, et un géant du givre particulièrement vicieux et belliqueux qui les dirigeait. Ce groupe posé en embuscade laissait de nouveau planer la menace d'un cerveau manipulateur derrière tout ce tracas.

Ce n'est qu'une fois arrivés enfin de l'autre côté de la partie effondrée des galeries du col que les héros ont découvert le véritable chef de cette armée répugnante...


Le grand dragon bleu demande audience

Nos fidèles lecteurs voudront bien ne pas paniquer en apprenant qu'après les terribles événements liés à la venue d'un dragon rouge il y a cinq ans, et de son rival argenté, c'est à présent un dragon aux écailles bleutées qui réclame une audience avec la reine du royaume nain, dame Grinstern. Il aurait donné, d'après nos sources, trois lunes pour rencontrer la célèbre naine dont la colère est devenue proverbiale, et dont le nom sert à menacer les enfants insolents et dissipés dans les écoles naines, à ce qu'on dit.

En espérant que cette étrange aventure ne tourne pas bientôt au cauchemar pour tous les habitants de l'île d'Arcanos, je vous demande de bien garder l'oeil ouvert, fidèles lecteurs...

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Lun 13 Avr - 9:22



Chers lecteurs, les circonstances terribles annoncées dans notre précédente édition se sont finalement confirmées... Aucune information à se mettre sous la dent aujourd'hui. Pas une once de meurtre, pas un dragon furieux ! Pas une rumeur dérangeante sur une grossesse se passant mal, pas un combat armé entre les régents en pleine rue, rien.


Aussi une nouvelle fois, la Plume d'Astria se propose de vous divertir en évoquant avec vous les faits qui se sont déroulés il y a cinq ans, et qui pourraient s'avérer utiles si de nouveau, les dragons décidaient de faire d'Arcanos leur terrain de jeu. Nous remercions évidemment la dame au grand chapeau qui nous a livré son témoignage concernant cette fantastique affaire.

Le pont du dragon

Cela se déroula en l'An 1375, soit le milieu du beau règne de dame Oranes sur la contrée perdue d'Etrion. La ville n'était alors qu'une simple bourgade entourée de fermes qui cherchait à se développer. Point d'extravagances honteuses comme à présent, point de ténébreux drow assis sur un trône trop grand pour lui, point de culte extravagant à une divinité infernale. Tout n'allait au fond pas si mal, lorsque survint un Dracosire rouge, qui salua ces innocents fermiers par son souffle incandescent, et détruisit bien des fermes alentours. Il commit atrocités sur atrocités, semant la terreur sur le Sud de la grande île d'Arcanos, et causant bien du souci à sa jeune reine.

Il advint qu'une nuit il vint se poser au milieu de la passe du diable, petit couloir rocheux aux alentours du petit port bien connu du village des brumes, et se mit à haranguer les voyageurs alentour, parmi lesquels se trouvait la douce Oranes. Il se présenta sous le nom du "Destructeur" et posa un odieux ultimatum à l'assistance, sondant le coeur des aventuriers de son regard de braise... Il commença à raconter sa propre histoire, narrant qu'il était poursuivi par un grand Ver d'argent depuis des années, et que celui-ci chechait à le détruire, et qu'il arriverait bientôt à Arcanos pour en finir avec sa proie. Il posa donc cet ultimatum :
"Aidez-moi ou mourez ! Je mettrai l'île à feu et à sang, sans que vous ne puissiez rien contre moi, si vous ne m'aidez pas !"

La douce reine Oranes, confrontée à un choix atroce, trancha en faveur du dragon, tout en commençant à réfléchir dans l'ombre à un moyen de débarrasser la région de ces deux puissants fléaux qu'étaient les Vers. Les astriens avaient pendant ce temps reçu le dragon d'argent, arrivé à bon port. Celui-ci fut ravi de voir à sa botte une armée de paladins fanatiques prêts à tout pour le servir, et tint conseil avec le roi Elmius, lui-même ancien membre de la faction du Phoenix d'Astria. Celui-ci haïssait Etrion dans son coeur, et mit le dragon en garde contre la bourgade du Sud. Le dragon lui offrit alors une amulette renfermant une pierre bleutée qui permettait de l'appeler en cas de danger, si le dragon rouge revenait.

Oranes cherchait pendant ce temps un moyen de récolter du sang de dragon d'argent, dans un but qu'elle seule pourrait expliquer à présent. Avec son complice Oloth, ils complotèrent pour en obtenir lors du prochain conflit avec le monstre aux écailles argentées. Mais Astria devina leur plan et le déjoua... A l'approche du combat, Oranes dissimula des balistes dans une forêt alentour, mais sa cible vint à la croisée des chemins, loin de l'endroit attendu, rendant ainsi l'arme puissante inutile. La situation était difficile : Le nécromancien Xevros provoquait les astriens tendis qu'Oloth, terrassé par les flèches, ne servait plus à rien.

Voici que le Rouge arriva, et qu'Elmius terrifié fit appel à son allié d'argent par le biais de l'amulette magique. Le combat entre les deux rivaux à écailles éclata, et il fut de l'avis de tous féroce et disputé. Les dragons, de force égale, ne pouvaient se départager, mais l'armée astrienne aidait le dracosire d'argent autant qu'elle le pouvait. Le combat ravagea la Haute Forêt alentour car la mêlée était cruelle.


Groooar !

Oranes, prenant conscience de la situation dramatique, se rebella contre le monstre cramoisi, et se mit à le percer à maintes reprises de sa rapière aiguisée. Le Destructeur, piqué au vif par la trahison de la reine d'Etrion, annonça la fin d'Etrion et délaissa le combat. Tous se hâtèrent alors de rejoindre la ville du Sud pur la défendre. Là-bas, le combat fut épique devant les portes de la cité. Sur le pont suspendu, tous affrontèrent le dragon rouge à présent seul, son camp étant réduit à néant. Le dragon rouge, dépassé par l'alliance de tout un peuple contre lui, finit pat mourir et fut précipité du haut du pont jusque dans le gouffre où son squelette repose encore.

Le dragon d'argent remercia les peuples unis pour leur appui, et engagea le roi Elmius à pardonner ses erreurs à Oranes, car son appui final dans la bataille avait été décisif.


En espérant vous avoir rafraîchi la mémoire - et fait rêver-, chers lecteurs, je vous dis à bientôt !
Gardez l'oeil ouvert...


Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mar 14 Avr - 11:50




Faux espoir

Nous vous informions il y a quelques numéros de cela de la tenue d'un conseil exceptionnel réunissant toutes les peuplades et factions de l'île d'Arcanos. Ce conseil avait débouché, rappelez-vous, sur la décision d'une expédition menée par les Halfelins et notamment leur représentant, Tom Piedsailés. Cette entreprise glorieuse, fruit du mélange de tous les plus beaux esprits de la région réunis dans une seule pièce, a fait ses premiers pas hier soir.

Les Halfelins avaient donc été laissés libre de l'organisation du déroulement de cette aventure périlleuse. Vous allez le voir, ce détail a toute son importance pour la suite. Les aventuriers étaient venus en nombre à Mérégrinn, préoccupés qu'ils étaient par la disparition du soleil dans la belle ville d'Astria, et par celle du dieu des Justes. Toutes les forces étant bienvenues selon les petits organisateurs, une liche s'était invitée parmi les volontaires. La stupéfaction générale a bientôt tourné à la colère pour certains, et la liche est tombée en poussière sous le coup de hache violent de Thror Poignacier, le général nain, excédé par le comportement du monstre venu narguer tout le monde jusqu'au coeur du village de Mérégrinn.


Arcanos s'unit dans la nuit.

L'abomination ayant été exterminée promptement, les hypothèses de recherche furent exposées par Tom Piedsailés, et l'expédition décida de concentrer ses premières recherches vers le Col du Pic du Tonnerre, avec l'aimable autorisation du peuple nain. La troupe se mit alors en route dans une cohue qu'on aurait pu confondre avec un mouvement de foule si ce n'avait été la prestigieuse allure de ses membres. Chevaux, pattes de loups, collants verts, armures lourdes se mêlèrent joyeusement et allèrent se fracasser contre deux trolls qui se tenaient en embuscade non loin de la paisible Mérégrinn.

Le manque d'organisation ne fit pas de cadeaux, et la troupe fut à moitié défaite par ces deux farouches créatures... Bien des soins plus tard, il fut décidé que le régent Adam Seirvis, rompu à la gestion des troupes armées, mènerait à présent le déplacement des aventuriers. Mais tous n'étaient pas des soldats bien entraînés, et le chaos persista jusqu'à la rencontre inattendue avec d'énormes cyclopes, qui firent encore couler bien du sang, et user bien des parchemins de soin.

Jamais la petite troupe ne parvint à avancer de manière efficace, et le désordre s'empara de l'expédition halfeline, la transformant petit à petit en véritable fiasco malgré l'énervement manifeste du régent Adam Seirvis. La troupe finit par arriver tant bien que mal au col, après bien des déconvenues, et nous regrettons de ne pouvoir montrer aucun dessin de ce qui s'y passa, car les indices guidèrent l'expédition dans une zone brumeuse réputée dans laquelle il est délicat d'apercevoir ses propres mains.


Un désordre permanent plomba l'expédition.

Dans ce lieu maudit, une tribu Orc se cachait, protégeant de toutes ses forces une lance posée sur un piédestal. N'écoutant que leur courage, les héros se ruèrent à l'assaut. Les forces en présence étaient telles que les orcs n'eurent bientôt plus qu'à rejoindre le sol, percés à mort de coups et de flèches. La lance fut récupérée, mais la désillusion fut grande : ce n'était qu'un vieux trésor orc rouillé, sans aucune valeur, même pour un paysan etrionnais. Pire encore, le sol se mit à émettre une sorte de "sensation maléfique" d'après les témoins, et la troupe dut prendre ses jambes à son cou, en mettant en pièces les corps des orcs, qui reprenaient vie sous l'influence maléfique.

Cette première expédition présente donc un bilan bien triste : une cohésion risible, un résultat nul, et des perspectives bien sombres pour la suite. Espérons que le petit Tom, à présent réputé piètre meneur, saura reprendre les choses en main pour offrir aux habitants d'Astria de plus grands espoirs de voir leurs maux prendre fin bientôt.

Information officielle

La régence d'Astria, convaincue que retrouver la lance d'Astria est désormais une priorité absolue, a contacté notre humble journal pour transmettre à tous une information capitale. Le régent Albyon de Caithness, seul à avoir déjà vu la lance de ses yeux, en a fait réaliser un dessin aussi précis que possible.
Voici donc, en exclusivité, la représentation de la lance telle qu'elle devrait être.


La lance d'Astria.

Néanmoins, nous vous invitons à faire preuve de la plus grande prudence si vous deviez vous lancer à la recherche de précieux artefact : les événements d'hier laissent penser que des forces maléfiques puissantes feront tout leur possible pour que la recherche soit aussi difficile que possible.

Pour que le dieu des Justes retrouve vite le chemin d'Astria, gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs, et le bon !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Arabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 797
Age : 37
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mar 14 Avr - 13:17

HRP ARABEL

RÉCOMPENSES DONNÉES 14 Avril 2009 : 5,000 XP & 5,000 PO

_________________
Admin des Chroniques d'Arcanos



UN CLIC SIOUPLAIT Smile
http://arabel.ville-virtuelle.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mer 15 Avr - 12:18




Le mystère du port

Un bien sordide accident a frappé hier la grande Astria, déjà harcelée par le sort qui s'acharne à lui envoyer fléau sur fléau depuis quelques temps. Après l'attaque des mort-vivants de la porte, qui a vu les soldats de la ville affronter le corps ressuscité de leur arrière-grand tante, après la porte magique, fermée par votre serviteur et ses alliés après une aventure dangereuse, après V., qui devrait frapper bientôt à nouveau, après la disparition d'Heriaclès et du soleil, les enfants drogués par la pègre astrienne, et les chevauchées du légatus Amras en pleine place publique, c'est cette fois le port de la ville qui a été attaqué.

Les circonstances de l'attaque sont troubles et les témoignages variés. Il semblerait que des tentacules noirs aient surgi de la mer pour attraper les gens qui passaient, et que les morts ressurgissaient de l'eau sous la forme de redoutables morts-vivants. La crise a été gérée tant bien que mal par la régente Elenwée et les mages présents sur les lieux, qui ont réussi à sceller les glyphes dispersés aux quatre coins du quartier.
La PdA vous livre ici les premières hypothèses concernant ce curieux incident.

Il pourrait s'agir, et c'est la thèse privilégiée par les autorités, d'une liche dont vous parlait récemment votre journal préféré. Celle que le général nain avait changée en poussière par le biais d'un coup de hache. La proximité de cet incident avec celui des morts se relevant dans la brume de la montagne, et les morts revenant à la vie pendant l'attaque du port font de cette thèse la plus évoquée. La présence de glyphes magiques accrédite la possibilité d'un sortilège puissant faisant penser à un monstre marin où il n'y aurait en fait finalement qu'un puissant non-vivant. La thèse s'appuie de plus sur le passé de la ville en la matière, qui avait déjà vu une liche nommée Xevros frapper il y a quelques années de cela.


Une liche, à un cocktail.

Seconde hypothèse : il pourrait s'agir tout
simplement d'un énorme monstre marin pourvu de tentacules noirs
dévorant ses victimes pour les recracher sous la forme de morts-vivants.
ce qui ferait le familier idéal d'une liche d'eau. Les marins ont
aussitôt réagi en annonçant que s'ils devaient prendre la mer sous la
menace d'une telle créature, ils exigeraient une prime conséquente.
Cela a peut-être participé à la précipitation des autorités pour
accréditer la précédente hypothèse... et nous invitons nos lecteurs à
ne pas laisser celle-ci sans aucun crédit.


Troisième hypothèse,
il se pourrait que le legatus Amras se soit déguisé en tentacules noirs pour effrayer ses concitoyens, et que cela ait effrayé un mage qui se sentant en danger, aurait lancé à son tour le sort bien connu : "Tentacules noirs d'Evrard". Cette hypothèse est contestée, car les cadavres n'auraient pas dû alors, devenir des morts-vivants.


Une hypothèse controversée.

Quoi qu'il en soit, les autorités demandent à la population de faire preuve une nouvelle fois de la plus grande vigilance. Ne vous approchez pas trop près du bord, on ne sait pas encore ce qui pourrait s'y trouver.

Envol inquiétant

Autre information, il semblerait qu'un dragon rouge ait été aperçu hier soir à proximité de l'école de pêche qui avoisine Astria. Des aventuriers courageux se sont aussitôt lancés sur ses traces. Nous demandons aux concitoyens de chasser toute crainte de leur esprit : les premières observations indiquent qu'il s'agissait d'une fausse alerte, et qu'un mage a tracé un glyphe pour se changer en dragon pour voyager par la voie des airs.


Le soulagement est grand...

Gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs...

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Jeu 16 Avr - 7:08




Appel divin


C'est hier soir, dans le temple de Hieraclès d'Astria, que s'est déroulée la cérémonie organisée par les paladins de l'Ordre du Phoenix. Un grand appel à la foi lancé par l'Archon, à qui le commandant Kellin, présent pour l'occasion, avait délégué sa sainte autorité. Les gens sont venus nombreux emplir le temple, appâtés par le buffet annoncé après la prière autant que par la pespective du jour retrouvé. Le régent a appelé les gens à garder espoir, et à continuer à croire avec ferveur au Juste.


Les invités se pressent dans le temple...

La cérémonie s'est déroulée sans incidents.
Le texte intégral du discours prononcé par l'Archon à cette occasion est disponible au temple, en grandes quantités. [cf post d'Adam dans "Un pas vers Hieraclès"]
Les habitants les plus modestes de la Cité se sont ensuite rués vers le buffet qui avait été dressé pour eux dans le jardin de la Bibliothèque, et n'en ont fait qu'une bouchée, ce qui est compréhensible en ces temps difficiles.


L'Ordre avait pensé à tout.

Des loups et du feu

Les festivités ont cependant vite tourné court : une attaque était annoncée aux portes d'Astria. Aussitôt le régent et son homme de main, ainsi que les quelques volontaires présents, se sont rués vers les grilles et ont découvert un spectacle terrifiant : plusieurs énormes loups-garous attaquaient la porte de la ville ! Les gardes étaient en grande difficulté, mais l'arrivée des combattants en renfort a permis de terrasser tant bien que mal ces adversaires difficiles. Personne n'a encore pu éclairer la raison de cette attaque, mais les événements qui ont suivi peuvent laisser planer quelques soupçons...

En effet, à peine le dernier loup abattu, l'annonce d'un incendie dans la proximité du Fort Constantin arriva jusqu'aux oreilles des héros. Ils s'y sont rendus aussitôt, et ont découvert le Fort dans une situation délicate : des minotaures prenaient d'assaut les portes de l'endroit, bien mal organisé (il est habituellement géré par le légatus Amras). Le régent et les autres, portés par leur courage, repoussèrent les assaillants loin des portes fortifiées, notamment à l'aide de flèches perçantes.
L'on vit alors arriver une horde de morts-vivants spectraux, en cortège, certainement les instigateurs de cette attaque étrange des Minotaures. Insensibles à la peur, ces démons approchaient lentement de la cité alors que la terreur s'emparait même des coeurs les moins lâches. Heureusement, celui que les gardes surnommèrent pour l'occasion le "cavalier blanc", n'écoutant que son courage, surgit tel un ange du ciel des portes du Fort et vint les terrasser, avec l'aide de son habituel sbire à la rapière.


Un combat acharné.

Finalement, tout ce petit monde a pu être terrassé. Mais la présence d'un corbeau sinistre planant au dessus des têtes pouvait laisser penser qu'il s'agissait là d'une nouvelle attaque de la liche vindicative.


Le champ de bataille est éloquent.

Un grand invité

Mais ce n'est pas la silhouette insignifiante du corbeau qui frappa le plus les yeux de nos héros du jour. Une ombre immense planait alentour, et bientôt, c'est de nouveau le grand Ver bleu qui avait rendu récemment visite aux nains (souvenez-vous de notre édition rapportant le combat contre la Horde) qui s'est montré aux yeux des présents. Il cherchait selon les témoins à retrouver celui qui avait manipulé ses esclaves, et il sentait l'odeur de la "mort-vie" dans les parages. Nul doute que le grand Dragon ne goûte guère les jeux macabres de la liche, et qu'une rencontre entre ces deux menaces conduirait à la disparition de l'une d'elles.


De nouveau, le dragon a terrifié les présents.

Il a ensuite repris son vol vers le Nord, et a finalement plané jusqu'aux montagnes selon les dires des témoins.
espérons qu'il trouvera la liche, et lui demandera des comptes pour ses actions gratuites et ignobles.

Anecdote

Enfin, une anecdote troublante. Sur le champ de bataille, le roi des elfes et la régente ont soudainement isolé une certaine Erildia qui tenait une place importante dans la grande cité d'Alatariel, en tant que maîtresse des Arcanes. Elle a été mise en état d'arrestation, et devant son manque de coopération, saisie de force. Les intervenants ont alors découvert une froideur inhabituelle et l'absence de pouls de la jeune femme, qui était en fait une morte-vivante elle aussi... La liche aurait-elle de nouveau frappé ?

Des tentacules noirs ont surgi du sol sous ses pas et ont neutralisé bien des personnes présentes, dont Erildia. Les efforts du régent Albyon de Caithness pour la ranimer n'ont pas encore livré leur résultat officiel, et elle a été escortée dans la Cité des elfes pour de nouveaux soins. Toujours est-il qu'une nouvelle bataille a été remportée contre le mage mort-vivant : son esclave magique ne lui servira plus à rien.

Le combat contre cette liche têtue continue, alors gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Ven 17 Avr - 8:14




Insolite

En début de soirée, un événement insolite a mis en émoi les quelques témoins aux portes d'Astria. La ville, qui n'est plus à un fléau prêt, a ainsi vu les poules d'un fermier s'envoler et quitter leur poulailler, comme en proie à la panique. Intrigués par tant de caquètements et de plumes dans les narines, les personnes présentes se sont chargées de les remettre à leur place. Ils ont alors vu passer un étrange volatile, qui ne ressemblait pas complètement à une poule.


L'étrange volatile

Un des aventuriers présents, féru de mythologie, a alors cru reconnaître le mythique Dindosaure. Il s'agirait d'un galinacé féroce et dangereux vivant en temps normal sur la lointaine île des bêtes féroces. ses moeurs et propriétés sont néanmoins sujettes à toutes les interrogations. Sous les yeux ébahis des personnes présentes, le volatile aurait alors pétrifié de son souffle une poule qui passait. Le régent Adam a aussitôt demandé la tête du petit animal qu'il jugeait dangereux pour nos concitoyens (en effet, il est possible que la présence de celui-ci explique celle de la statue de garde devant le magisterium...).
Il semblerait que la chasse ait débouché sur la mort de la créature, et sur une plainte d'un membre du Magisterium qui l'étudiait. Une expédition serait en cours de préparation pour réparer la bévue, et viserait à étudiers les moeurs du Dindosaure en milieu naturel.

Une ouverture réussie

Dans le même temps, l'auberge du Cèdre vert fêtait hier soir son ouverture officielle. Elle est située à côté de la croisée des chemins du Val des Âmes. Le succès a été au rendez-vous, et toutes les plus grandes personnalités d'Arcanos ou presque étaient réunies pour l'occasion ! L'occasion de voir à nouveau le halfeling Tom Piedsailés se ridiculiser en cassant la moitié de la vaisselle du bar en tentant une improbable pirouette, de voir Oloth et Elenwée sirotant des cocktails en tête à tête, et l'occasion enfin d'oublier un peu les soucis qui frappent toute la région.


Un succès complet

La traque

Les festivités ont cependant été interrompues par l'irruption d'un pauvre homme qui s'était fait attaquer à la croisée des chemins par le biais d'explosifs puissants. Il entra dans l'auberge en pleurant et appelant à l'aide, disant que son trésor avait été volé. Il n'en fallait pas plus pour que la moitié des personnes présentes se ruent à la poursuite des brigands, sans doute en espérant une quelconque récompense pour leur altruisme dévoué.


Le chariot du pauvre bougre

Les premières observations sur les lieux du larcin laissèrent penser que les voleurs avaient usé des lointains éléphants pour commettre leur forfait, ce qui ne laissa pas d'étonner les personnes présentes qui pour la plupart d'entre elles n'en avaient jamais vu. Les traces les conduisirent bientôt à une grotte située dans la passe du diable dans laquelle monstres nombreux et pièges vicieux rivalisèrent pour barrer le chemin de nos héros.


Une grotte hostile

Finalement, les témoins rapportent qu'un téléporteur magique a été trouvé au fond de la grotte, qui menait semble-t-il au repère du voleur. Les courageux aventuriers l'empruntèrent tous, et se retrouvèrent dans un lieu étrange où les armes, d'après les personnes présentes, ne pouvaient plus être portées. Malgré ce handicap considérable, personne n'abandonna, et ils s'aventurèrent plus avant dans le lieu maudit. Ils trouvèrent finalement le coupable installé au fond de son antre : un homme éléphant à l'aspect repoussant, si l'on en croit le dessin admirable fourni par un des présents...


Elephant-man

Finalement le monstre a pu être terrassé, mais de trésor, nulle trace. Quelqu'un aurait précédé nos glorieux héros sur les lieux. Pendant ce temps, le pauvre homme révéla que le trésor en question était sa femme, et reçut un mot des nouveaux ravisseurs demandant une rançon considérable pour prix de son retour...
Nul doute que les autorités feront le nécessaire pour retrouver et châtier les misérables capables de tels méfaits.

L'actualité est vibrante, gardez l'oeil ouvert, fièles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Sam 18 Avr - 5:45




Cérémonie du sacre à Sombracier

Hier soir, tout le gratin de l'île était réuni pour une occasion unique en son genre : le peuple nain sacrait son nouvel Uzbad : la célèbre Kadrin Dush Grinstern était sacrée reine devant les dieux. Des délégations d'Astria, du bosquet, de Mérégrinn, du village du Cerf, et même quelques etrionnais s'étaient déplacés jusqu'aux montagnes de la chaîne du Tonnerre pour rendre hommage à la nouvelle autorité naine.


Les invités sont accueillis en grande pompe !

La cérémonie se déroulait dans le Khaz-Lok, appelé en langage commun Hall des Héros. La pièce, magnifiquement ornée de runes luminescente, a émerveillé les invités, quelle que sot leur provenance. L'art nain était à l'honneur, et beaucoup évoquent avec enthousiasme les statues et la grandeur des constructions naines sous le sol.


L'attente de la reine se fait dans l'émerveillement...

Enfin voici qu'arrive la fameuse guerrière redoutée aux quatre coins de l'île. Elle était magnifiquement armurée, et très en beauté pour l'occasion, d'après les professionnels de l'esthétique naine. La foule naine était enthousiaste, visiblement unanime au sujet de ce chef puissant et charismatique (comme la divine Elenwée, les connaisseurs le savent bien). Sans plus attendre, la cérémonie a débuté avec la lecture d'un texte traditionnel visant à rappeler les grands fondements des valeurs naines.


Kadrin s'est montrée très solennelle.

Enfin la cérémonie a émerveillé les présents avec la cérémonie des sceaux, et un magnifique rituel basé sur l'art nain de la forge s'est déroulé dans un silence de cathédrale. Il a finalement culminé au moment où Kadrin, gantée dans un métal légendaire, a sorti une couronne rougeoyante d'un enfer de chaleur, pour venir la placer sur son front sous les acclamations de tout un peuple. La fierté et l'union parfaite de tous les nains étaient largement perceptible hier, et la montagne semble avoir tremblé sous les applaudissements.


Kadrin brandit son arme sous les ovations.

Quelques héros étrangers de la guerre naine ont alors été honorés : Ekina, la représentante du bosquet pour l'occasion, avait apporté deux graines magiques qui semblent avoir fait un grand plaisir à la nouvelle reine, qui s'est trouvée toute bouleversée. Sans doute les graines sont-elles rares sous la terre, et difficiles à faire pousser sans la lueur du jour. La druidesse a parlé de fécondité retrouvée et de la lignée des Grinstern, ce que nous laisserons élucider à nos lecteurs les plus perspicaces. Siliolia Desifer, une jeune elfe, a offert de son côté une rose de cristal et son affection complète au peuple nain, ce qui n'a pas manqué de toucher la reine, quand on sait quels sont les rapports entre elfes et nains depuis toujours. Enfin, Venhael Shalford, le fameux homme de main d'Adam Seirvis dont nous parlions dans notre précédente édition, a au contraire formulé une audacieuse demande en réclamant à la reine une cuirasse de mithril pour ses services rendus. L'assistance a été saisie par l'approbation de la reine, aussi généreuse que puissante, à l'évidence.

La délégation d'Etrion - dont les ricanements et baillements ostensibles ont choqué même les plus rustres - a ensuite proposé son propre cadeau : un bouquet de fleurs à la couleur doûteuse, que toute l'assistance a cru empoisonné tant il semblait étrange. Seule la reine a eu le courage de toucher cette horreur, sans doute pour le bien des relations diplomatiques. L'émissaire d'Oloth a alors annoncé que le roi d'Etrion faisait pour l'occasion un cadeau du plus mauvais goût : libérer les nains retenus esclaves en Etrion. L'occasion pour nous de rappeler quel repère de brigands sordides peut parfois être la Citadelle des Marais. Mais l'autorité d'Etrion a signalé au passage son manque d'implication dans le commerce d'esclaves, et nous laisserons nos lecteurs se faire leur opinion à ce sujet...

Enfin, la cérémonie s'est terminée sous de sombres hospices, avec l'intervention d'un étrange bougre qui s'est avéré être une simple apparence pour le dragon bleu qui s'était déjà manifesté deux fois ces derniers temps. Il a renouvelé sa demande d'audience, cette fois sur le toit de Sombracier. La nouvelle Uzbad a accepté sans ciller, montrant à tous de quoi était faite la bravoure naine, et le matériau dont était construit sa propre légende...

La Plume d'Astria félicite à son tour le peuple nain pour cet événement grandiose qui restera dans les mémoires, et souhaite le meilleur au règne de la glorieuse Kadrin.

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Dim 19 Avr - 11:42



La Guerre à nos portes

Le mot effraie le lâche, mais jamais Astria n'a reculé devant la félonie et l'adversité. La Guerre est à nos portes ce matin, et chacun doit se préparer à de longs mois d'adversités. Après de nombreuses interventions, toujours sans goût, toujours déplacées, toujours preuves de sa bouffonnerie intellectuelle, le roi Oloth a finalement décidé de passer aux choses sérieuses hier...

En effet, alors que le brave régent Adam Seirvis revenait de promenade avec son escorte de gardes, il est arrivé devant les portes d'Astria et a rencontré une petite fille essoufflée, qui lui affirmait avoir vu dieu. AU mépris de sa propre sécurité, et voulant à tout prix retrouver la lumière du jour pour les siens, le généreux Adam a alors aussitôt suivi l'innocente jusqu'au lieu du miracle.

Un bien triste sort attendait néanmoins le régent. Au lieu de miracle, d'anges et de séraphins nus portée par un choeur divin, il trouva une meute de brigands crasseux et sournois : vous l'aurez deviné, Oloth et son cortège d'animaux lugubres. Ils s'étaient tapis près de la crypte de Syriel où ils aiment vénérer des dieux sordides, et attendaient, masqués par un sortilège d'invisibilité, complètement armés et couverts de sortilèges puissants tant en attaque qu'en défense. C'est l'homme de main d'Adam qui signala leur présence à l'aide d'un ustensile magique qu'il détenait, et qui précipita leur attaque félone. C'est ainsi qu'elle échoua lamentablement, et que le régent put s'enfuir tandis que pleins de bravoure, quatre héros faisaient barrage de leur corps, recevant les diaboliques maléfices des mages venus en grand nombre.

Trois malheureux ont ainsi été fait prisonniers, et la guerre fut déclarée depuis le fort constantin par l'Ordre du Phoenix. Une rançon a aussitôt été réclamée par les brigands des marais, prompts à profiter d'une situation de guerre qu'ils avaient eux-mêmes déclenchée. Les négociations ont eu lieu jusqu'à tard dans la nuit, et finalement les trois prisonniers de guerre ont été récupérés au cours d'un échange tendu entre le beau régent et la fort laide comtesse du bourbier d'etrion. Contre une forte somme d'or, prélevée sur les comptes de la ville (il se murmure plus d'un million de pièces d'or), le régent a obtenu la libération des ressortissants astriens.


L'échange a eu lieu en terrain neutre

Il se raconte cependant dans les quartiers une bien étrange version de l'histoire, parlant d'adam tournant les talons si vite devant la bataille, que le roi oloth en a attrapé un vilain rhume... Il se dit que les négociations auraient été rendues interminables par la terreur qu'avait le régent à se rendre au rendez-vous fixé par ses ennemis, et qu'il n'avait guère envie de donner de l'or en échange de la vie des braves sacrifiés pour sauver la sienne... Nous ne voulons pas accorder crédit à ces rumeurs, mais notre éthique impeccable nous obligeait à nous faire l'écho de toutes les voix, y compris de celle des plus modestes.

Les Etrionnais ne sont plus les bienvenus à Astria, à en croire les membres de l'Ordre du Phoenix, et ceux-ci pourfendront à vue chaque habitant de cet endroit maléfique. Le triumvirat ne s'est pas encore prononcé sur une déclaration de guerre, et tout le monde attend avec impatience une réaction officielle.

Gardez l'oeil ouvert, et la fourche à portée de main, fidèles lecteurs.

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.


Dernière édition par Tearseller le Mer 22 Avr - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Lun 20 Avr - 10:04




Au bal...

Le dernier événement tendance s'est tenu hier soir du côté d'Etrion : le bal des moissons. Cet événement singulier consacré à la déesse Faenya a été suivi par toutes les célébrités en mal de distractions en ces temps obscurs. Une trêve semblait même de mise entre l'Archon qui s'est présenté au bal et les etrionnais qui ont tenté de le tuer quelques jours plus tôt, puisque tout ce petit monde s'est rencontré sans éclats dans la soirée.

La cérémonie a été ouverte par le roi Oloth qui s'est éclipsé très tôt, puis les rituels ont été menés par les spécialistes de la question venus directement du bosquet. Une cérémonie que les mauvaises langues ont qualifiée d'interminable et faite d'offrandes à la nature a servi à bénir le sol marécageux d'Etrion, puis le temps des festivités est venu.


Du monde était présent

Ainsi un curieux personnage vêtu de vert et une femme ailée horriblement pourvue d'une queue bleuâtre (celle que l'on nomme Ekina, et qui avait été honorée quelques jours plus tôt par les nains) ont guidé les autres sur le chemin de l'amusement : vêtus comme des sauvages, avec des peaux de bêtes, ils ont enflammé la piste de danse pendant que les couples les plus improbables se formaient autour d'eux.

La Rédaction espère que ses fidèles lecteurs auront pu profiter de ces festivités, rayons de soleil dans une nuit bien sombre de malheurs successifs.

Rumeurs

Le malheureux dont la femme avait été kidnappée l'attend encore, mais quelques progrès ont pu être réalisés dans cette affaire, et il semblerait que les autorités aient une piste sérieuse. Par discrétion, et pour ne pas compromettre leurs investigations, nous garderons secrets les détails de ces avancées, mais nous louons la rapidité des enquêteurs, et leur dévouement pour chacun.

La rumeur selon laquelle Adam Seirvis aurait eu un comportement indigne de son rang pendant les événements tragiques qui ont suivi l'attentat à l'encontre de sa personne persiste. Beaucoup pensent que c'est cause d'un paladin indigne de son rang qu'Heriaclès a tourné le dos à la cité d'Astria, et que seule un pélerinage nu et couvert de sel pourrait permettre au régent de retrouver la grâce divine.

Gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mar 21 Avr - 13:09




Appel à informations

Le régent Albyon de Caithness, déterminé à faire cesser la vague de ténèbres qui s'est abattue sur Astria, offre une récompense de 50000 pièces d'or à quiconque rapportera des informations permettant de retrouver la lance d'Astria. Contactez n'importe quel garde pour être mis en relation avec une autorité compétente.


Vengeance de Faenya

Récemment, Etrion a entrepris de grands travaux de déboisement alentour du vilain marais où elle siège. Il semblerait en effet que nos lointains cousins du sud aient décidé de se procurer une flotte digne de ce nom, sans doute afin de concurrencer les Cités douées d'une véritable importance. En réaction, et pour se prémunir d'une éventuelle nouvelle lâcheté, Astria a ordonné la construction de bateaux afin d'agrandir sa flotte et de conserver son avantage stratégique sur la mer.

Hier, il se pourrait que cette compétition ait pris un tour funeste pour la région entière. Soudainement, et aux quatre coins de l'île, il semblerait que de grands arbres noirs aient fait leur apparition, menaçants. Le régent Albyon s'en est immédiatement inquiété, et a commencé une longue prière à Faenya pour tâcher d'identifier la cause de cette inquiétante venue. Une créature-arbre a finalement fait son apparition, sortant du tronc noirâtre, d'après les rares témoins de la scène. Ce messager tellurique aurait alors pris la parole pour dénoncer l'avidité des peuples d'Arcanos, qui prennent sans cesse à la nature sans jamais rendre.


Faenya demande des comptes...

Il a alors donné quatre lunes aux autorités de tous bords pour rembourser leur dette à Faenya, sans quoi le châtiment divin s'abattra sur nos têtes à tous. Le régent a aussitôt demandé, avec l'appui de la régente Elenwée, à ce que les travaux de construction soient interrompus, et a lui-même promis de planter cent jeunes pousses de ses propres mains pour chaque arbre coupé par les hommes.Bonne nouvelle pour les artisans chargés des soins de manucure de la régence, mais les arbres noirs n'ont pas disparu pour autant et restent dressés, menaçants, devant les portes de toutes les capitales.


Le bosquet a organisé une réunion pour parler de ce nouveau problème

Il est instamment demandé à tous les astriens de respecter plus que jamais la nature, surtout aux abords de la grande Cité. Ne coupez pas d'arbre, faites attention aux jeunes pousses et priez Faenya avant toute entreprise agricole : telles sont les recommandations officielles.

Anecdotes

Il semblerait que les navires en partance pour Duria ne désemplissent pas, ce qui est source de préoccupation pour le triumvirat. Des démarches ont déjà été entreprises pour redonner un peu de joie de vivre au peuple, et plusieurs spectacles festifs sont prévus dans les rues de la ville autour de braseros installés pour l'occasion. N'hésitez pas à aller vous y distraire un moment !

Une petite boutique de couture a ouvert ses portes dans Astria : La Fine Dentelle. Elle propose pour des prix exhorbitants des tenues faites sur mesure. Il semblerait que même les plus riches hésitent à se payer une tenue pour plusieurs milliers de pièces d'or et en ces temps de misère, le commerce de luxe est des plus mal vus par les gens du voisinage qui parlent d'une "sale petite bourge pétant dans la soie". Espérons que cet affront de mauvais goût ne sera pas récompensé par les insouciants aux poches pleines, et que ceux-ci auront l'esprit à aider les pauvres plutôt qu'à se vêtir de la sorte.

Insolite

Il semblerait qu'il y a quelques jours ou semaines de cela, une elfe nommée Siliolia se soit imprudemment mise en quête de la lance d'Astria au fond de l'étang de Mérégrinn, et qu'elle ait fâché une créature marine qui dormait en ces lieux. La jeune femme semblait perdue lorsque deux personnes arrivèrent : le bien connu Tom Piedsailés, prompt à se ridiculiser comme à aider les autres (quand ils peuvent l'aider lui-même) et un mystérieux lancier.


La pauvre Siliolia a eu chaud...

Tandis que le petit être lançait au hasard des projectiles magiques alentour, le fougueux lancier perçait l'oeil du monstre de sa lance aiguë, arrachant l'elfe à une mort certaine. Ce ténébreux héros ne réclama aucun gage pour son appui indispensable, et s'en alla tandis que les deux autres récoltaient un curieux butin trouvé dans l'étang : un coffret vide qui... leur explosa à la figure quelques instants plus tard !
La curiosité est un vilain défaut, le sort est là pour nous le rappeler.

Gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs...

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mer 22 Avr - 9:01




Déclaration d'un représentant de l'Ordre du Phoenix

Astria, toujours en course pour le titre de ville la plus malchanceuse de la Terre, a hier soir essuyé une attaque qu'elle ne pouvait voir venir, car venue de l'intérieur... En effet, le chevalier Kastian, membre de l'ordre du Phoenix connu pour son intransigeance, s'est avancé sur la place publique devant une foule inquiète pour faire une étrange déclaration. Désormais, selon lui, l'ordre des paladins de Hieraclès ne servira plus le moins du monde la régence d'Astria, et ne l'aidera plus en rien.


Le chevalier Kastian, créant une émeute en ville.

La raison de ce retournement de situation serait le comportement du triumvirat, oeuvrant d'après Kastian avec les vampires et les démons, damnant ainsi leur âme et celle de la ville. Il a notamment cité la présence d'Oranes Caïn au sein des Ediles de la ville (et ce malgré la démission récente de celle-ci de ce poste) pour étayer sa thèse concernant les démons. Concernant les vampires, inutile de rappeler à nos lecteurs les plus vigilants que sans eux la ville croulerait encore sous les fantômes et les morts-vivants : le récit qui a été fait dans nos pages suffit à montrer combien ce peuvent être de courtoises créatures, mais aussi que la régence a effectivement eu affaire à eux officiellement, ce dont ne s'est par ailleurs pas cachée Elenwée dans sa déclaration au peuple qui a suivi, pour l'apaiser.

Une enquête serait en cours sur l'Archon Adam Seirvis et sur ses déclaraions diverses, selon le chevalier crieur. Il n'est pas insensé de penser que sa place au sein du triumvirat est menacée, ou celle qu'il tient auprès de l'Ordre. La croyance du paladin étant immense, nous le voyons mal renoncer à sa place au sein de l'ordre, et il est donc probable que la décision de celui-ci (si toutefois elle s'avérait confirmée par les autorités supérieures) l'oblige à présenter bientôt sa démission...

Attaque sournoise

Alors que la foule cherchait des pierres à lancer sur Elenwée, après les accusations du paladin, un feu s'est soudainement déclaré sur les toits de la ville, aux abords du palais. Le chaos s'est étendu aussi vite que le feu, et la panique s'est emparée des habitants déjà bien éprouvés par les récentes épreuves. Quelques héros ont aussitôt couru dans le palais prévenir et sauver ceux qui s'y trouvaient avant que le feu ne ravage tout, mais les dégâts ont été grands.


Au feu !

La lutte faisait rage contre les flammes, mais était sur le point d'être remportée grâce au soutien de puissants élémentaires d'eau envoyés par le Magisterium, quand soudain, venus d'on ne sait où, surgirent quelques élémentaires de feu mal intentionnés... La lutte s'est engagée entre les guerriers présents et les indésirables, vite remportée par le camp d'Astria. Cette apparition de monstres ne laisse hélas aucun doute quant à l'origine criminelle de cet incendie...


Les envoyés du malfaiteur sont vite défaits.

Les actes héroïques se sont multipliés dans tous les quartiers de la cité, qu'il s'agisse du courage du régent Adam chevauchant parmi les flammes à la recherche de vies en danger, ou encore du chancelier etrionnais Mujin battant des ailes pour éventer un pauvre enfant à moitié asphyxié, du légatus Amras courant à moitié nu sur la place, sa longue tignasse enflammée, pour distraire les courageux héros, de Tom portant avec peine le cadavre d'une petite fille, ou encore des bénévoles faisant tous les efforts imaginables pour étouffer les flammes, chacun a fait preuve de qualités admirables.

Une ombre toutefois dans ce tableau d'honneur. Il semblerait à en croire certains récits, que le régent ait délibérément refusé l'aide de deux puissantes arcanistes etrionnaises en raison de préférences personnelles, et ce au mépris du bien public qui exigeait un tel secours en la circonstance... Nous ne voulons pas accorder crédit à ces récits dénigrants, mais notre devoir est de nous en faire l'écho fidèle, en laissant chacun juger.

Incident sinistre

Enfin, les malheurs arrivant deux par deux à Astria, les morts de sont à nouveau réveillés dans le cimetière des portes de la ville... Le poil hérissé, les paysans sont arrivés en hurlant en ville : les cadavres grattaient semble-t-il le couvercle de leur cercueil... Chacun a d'abord cru à une nouvelle trouvaille du facétieux légatus pour effrayer les honnêtes gens au travail, mais il s'est vite avéré qu'effectivement, les morts grattaient.


Le bruit a glacé le sang de toutes les personnes présentes...

Des spécialistes du renvoi de morts-vivants sont intervenus immédiatement, et tout a pu rentrer dans l'ordre. Il n'est pas impossible que cet incident soit la nouvelle invention de la liche pour harceler Astria, et l'enquête continue à l'heure où nous imprimons ces lignes...

Fidèles lecteurs, gardez toujours l'oeil ouvert !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Jeu 23 Avr - 11:57




Attaque pirate

Pour tous ceux qui s'attendaient à lire en ouvrant leur Plume d'Astria que la peste, le choléra et la famine avaient frappé la ville du Nord pendant la nuit, la déception sera grande : pour une fois, ce n'est pas Astria mais le villages des brumes qui a été attaqué hier au soir.
S'il est navrant de constater que pas un jour ne passe sans morts et violences, il est bon de voir que le lieu change un peu de temps en temps, et que les dieux ne s'acharnent pas uniquement sur notre pauvre cité.

Au milieu de la soirée, la cloche d'alerte du petit village côtier a résonné fort dans tous les lieux environnants, attirant les voyageurs oisifs. Une nouvelle fois, le village des brumes a été la proie du terrifiant bateau pirate qui avait déjà sévi il y a quelques temps de cela. A l'époque, le noble Adam avait décidé de laisser en renfort une escouade de valeureux paladins pour prévenir un éventuel retour. Ceux-ci commençaient à rouiller sérieusement, mais hier soir ils ont eu du fil à retordre lorsqu'une armée de morts-vivants a soudainement débarqué sur les côtes, avide de sang.


Le combat fut rude

Les quelques héros présents prirent leur courage à deux mains et ne reculèrent pas devant la pluie de boulets de canon qui les menaçait. Traversant le feu et la mitraille, les aventuriers allèrent se frotter aux squelettes et autres revenants. Certains coururent vite, terrifiés par l'apparition morbide, d'autres se firent blesser sérieusement, mais finalement le Protecteur de la régence, Venhael Shalford, brisa d'un coup violent les os d'un squelette magicien aux sorts effrayants, qui semblait diriger l'horrible armée de monstres sur terre.


Les quais reviennent provisoirement au calme

Les quais étaient sauvés, mais le navire maudit n'avait pas dit son dernier mot et ouvrit sa proue comme une gueule d'animal (nous ne faisons que répéter, et chacun sait quels problèmes ont les marins avec l'alcool...). une lueur verte en sortit alors, effrayant les plus sages des aventuriers présents. Ceux-ci se replièrent et bien leur en prit, car un projectile répugnant finit par jaillir du vaisseau maléfique, répandant une vapeur mortifère partout sur les quais, et causant l'évanouissement d'un pauvre bougre imprudent, qui fut convalescent pendant plusieurs heures depuis.

Le vaisseau a alors repris la mer en s'enfonçant sous les flots, ce qu'affirment même les moins ivrognes des témoins de l'affaire, et que nous devons croire. Tout aurait alors pu être pour le mieux, mais la comtesse Evéna, d'Etrion, crut bon de faire parler d'elle pendant l'assaut. Il semblerait qu'elle ait, par ses sorts odieux, usé du corps d'un milicien héroïquement tombé au combat pour créer un soldat de l'ombre fait d'os et de colère. L'écoeurement et la répulsion des miliciens présents devant ce spectacle furent grands, et la comtesse proche du lynchage pur et simple, une fois la bataille achevée... La nécromancienne s'est finalement résolue à quitter les lieux sans plus d'éclat, alors que la foule parlait de la brûler sur le champ...

Le bourgmestre, lassé par ces attaques, a fait appel aux services de la bien connue capitaine Oranes Caïn, dont la renommée est sans égale dans la contrée pour ce qui est choses maritimes. Camouflet politique au nez et à la barbe des paladins d'Heriaclès au lendemain de l'intervention de Kastian (voir notre édition d'hier)? Simple réponse pleine de bon sens à ses problèmes ? La demande du bourgmestre est difficile à interpréter. Les autorités astriennes, en retard dans cette affaire, ont également proposé leur soutien au petit village malchanceux.

Annonce

Oranes Caïn, en sa qualité de capitaine de la célèbre Licorne Noire, plus puissant navire ayant jamais parcouru les mers, déclare rechercher de puissants guerriers pour l'accompagner dans une guerre contre le vaisseau pirate empli de morts-vivants. Personnes fragiles s'abstenir.
Si vous aimez l'or et l'aventure, et qu'alourdir votre bourse de 10000 pièces de bel or ne vous fait pas peur, alors envoyez votre candidature à la Plume d'Astria au plus vite : la liste des volontaires sera transmise à la belle Oranes qui tranchera, et convoquera les quatre heureux élus pour défendre son navire contre les morts-vivants. Assaut prévu bientôt, ne tardez pas !

Ecrivez-nous à La Plume d'Astria,
Rue des nymphes nues batifolant,
Astria
[MP Tearseller]


Gardez l'oeil ouvert, et surveillez le large, fidèles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Ven 24 Avr - 13:27




Peu de scoops hier. Pas de scoops à dire vrai... Mais comme on dit, si l'actualité ne fait pas la Plume, la Plume fait l'actualité !

Insolite

Un malheureux pêcheur a trouvé la mort hier soir dans des circonstances curieuses. Alors qu'il pêchait tranquillement à l'aide d'un filet aux alentours de l'école de pêche d'Astria, une masse inattendue l'a empêché de remonter sa prise quotidienne. Désespéré, il s'est rendu au temple de Sylla, voisin du lieu, afin de prier la déesse à la mode. Ses mots n'ont pas été vains, deux bénévoles ont entendu son malheur et lui sont venus en aide. A trois, ils purent tirer sans peine le filet hors de l'eau, mais une terrible surprise les y attendait : un Sahuagin armé d'une arbalète s'était pris dans le filet, et une fois libéré, il fit don au pêcheur d'un carreau en plein front, ce qui causa une mort aussi douloureuse que subite.

Heureusement, un sanglier féroce qui passait par là éventra le terrible homme-poisson de ses puissantes défenses. Les deux malheureux témoins de la scène assistèrent impuissants à l'arrivée et au chagrin de la veuve éplorée, et une cérémonie a été improvisée autour de la dépouille, puis le corps fut précipité dans les abysses, où il suivra désormais pour toujours le mouvement subtil des vagues.

Le bénéfice de la vente du poisson a été bien entendu récupéré par la malheureuse.

Rumeurs

D'après les servantes les plus indiscrètes, Elenwée pleurerait chaque soir devant sa tenue de régente : son départ prochain du poste de régente lui causerait un vif chagrin, et le roi Ulquiora semble incapable de lui redonner le sourire en ces temps de trouble.

Le régent Adam Seirvis ne serait plus un coeur à prendre... Il semblerait que la jeune Isabella Amaryllis et la prêtresse de Zaoch Juliane Sand se disputent ses faveurs en permanence, dans une lutte qui pourrait se conclure dans la boue, et en petite tenue.

La même Juliane Sand aurait troqué sa tenue de prêtresse contre une blouse blanche, au sujet de laquelle le doute concernant les sous-vêtements plane toujours... La PdA offrira une récompense de 1000 pièces d'or à quiconque éclaircira ce mystère !

En attendant plus de nouvelles... Gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Sam 25 Avr - 12:47




Fiat Lux

Hier au soir, les mages tenaient une grande réunion devant les portes de la ville d'Astria afin de tenter de trouver une solution définitive au problème de la nuit sans fin. Cette sainte initiative avait été prise par le Magisterium qui avait pris le parti d'inviter, sans distinctions d'aucune sorte, tous les mages de la contrée, quelle que soit leur faction d'origine.


Les mages se sont montrés nombreux.

Parmi eux, votre serviteur, qui voulait également participer à cet acte héroïque et bienveillant. Même Etrion avait envoyé pour l'occasion une mince délégation en la personne de Saemon, baron de son état, et de la mage royale Pandora Thraelewien. La troublante Oranes a été invitée elle aussi à participer à la mise en oeuvre du rituel, ce qu'elle a accepté immédiatement. Les mages se sont alors positionnés en cercle, faisant ainsi passer leur énergie de corps en corps afin d'en augmenter la puissance.


Le rituel fut délicat à mettre en oeuvre.


Je ne vous ennuierai pas , fidèles lecteurs, en cous contant combien il me fut difficile de faire passer cette énergie intense dans un corps usé par le temps, ni comme nos yeux furent brûlés intensément par la lueur qui se dégagea du corps de Shalinde (mage choisie entre tous pour finaliser cette tentative) lorsqu'elle incanta finalement pour créer un espoir sur une terre dévastée par la nuit... Le résultat fut là : des filaments de lumière parurent, et la magie fit son oeuvre !


Shazam !

La lumière est de retour en Astria, le seul encombrant détail gênant étant sa permanence... En effet nous recommandons à nos concitoyens de s'équiper de volets très épais, et de songer à aérer souvent leur maison, car la lumière désormais ne semble plus pressée de repartir. Les plus éminents chercheurs réfléchissent déjà à la question, mais le retour des couleurs vives aux yeux des astriens est déjà un objet de réjouissance intense.


La lumière magique semble partie pour durer...

Politique

Il semblerait que le dirigeant etrionnais en personne se soit déplacé jusqu'au village des brumes dans l'espoir d'améliorer la situation diplomatique, rendue orageuse par le comportement d'un des hauts dignitaires de ce royaume marécageux : la très sombre comtesse Evéna. Nous vous contions dans une précédente édition par quelle faute de goût dans ses méthodes cette femme s'était illustrée en aidant à repousser le navire fantôme, avant de traiter comme moins que rien la milice du village des brumes.

Le roi Oloth et sa délégation seraient, selon les quelques témoins ayant accepté de nous répondre, repartis sous les huées du village côtier. Les tensions pourraient s'aggraver au point de causer un conflit ouvert, selon les plus pessimistes des observateurs politiques.

Profitez du retour de la lumière, chers lecteurs, et gardez l'oeil ouvert !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Sam 25 Avr - 14:49


ERRATA

Il semblerait qu'une erreur se soit glissée dans notre journal, et nous tenions à diffuser immédiatement une note rectificative afin que personne ne se sente lésé.
Voici telle quelle la missive que nous avons reçue :

Citation :
Messire,

J'ai pu lire votre dernier article sur notre action au
sein des champs astrien. Il semble comporter quelques erreurs. La plus
importante est que ce grand rassemblement est une initiative de
L'assemblée des arcanistes d'arcanos et non du magistérium. L'idée
d'origine vient bien d'eux, plus précisément du mage Earil. Notre
Assemblée située au village du cerf, a mis toutes ses compétences et
toutes ses ressources humaines au service de l'ile d'arcanos dans la
plus totale neutralité. C'est ainsi que sans demander une quelconque
contrepartie elle a aidé la ville d'astria afin de diminuer le danger
que cette ville maudite fait peser sur toute l'ile.

De plus la
conductrice du rituel moi même, se nomme shangrine. Je comprends que
vous n'ayez pas développer les détails de la complexité de celui-ci,
ces données étant bien trop peu facile a apréhender pour les non
arcaniste.

En espérant voir ses erreurs corrigées.

Shangrine
Mage de l'Assemblée des Arcanistes d'Arcanos

En espérant que la noble assemblée des arcanistes d'Arcanos ne nous tiendra pas rigueur de cette erreur causée par les délais de parution infernaux que nous subissons chaque jour, la rédaction de la PdA présente ses plus humbles excuses à l'arcaniste Shangrine et à son ordre.

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Dim 26 Avr - 12:28




La Plume d'Astria, devant le grand calme de l'actualité de la veille, se propose aujourd'hui de revenir brièvement sur les grandes menaces qui agitent la ville à ce jour...

Une liste sans fin

La grande cité du Nord est la première cible de tous les fléaux de l'univers, si l'on en croit la régularité avec laquelle les plaies se sont abattues sur elle.
Le tueur V. laisse encore la menace planer, et la fin de son récital de fou est attendue depuis déjà plusieurs semaines. Il semblait, aux dernières nouvelles, prêt à s'emparer d'une tête afin de parachever son oeuvre, gage pour lui d'immortalité. Depuis, il s'est fait discret... Peut-être qu'un des malheurs que nous allons énumérer à présent a eu raison de lui dans l'anonymat le plus complet.

Le dieu des Justes, Heriaclès, est toujours porté absent et les paladins et prêtres de son ordre sont sans pouvoirs depuis un temps considérable. Le jour a déserté la ville et son entourage direct, et les cérémonies et autres prières n'ont eu pour l'heure aucun effet notable. Les actions entreprises par l'assemblée des arcanistes d'arcanos ont permis le retour de la lumière, mais ont fait disparaître la nuit... Situation quasiment aussi désastreuse malgré les tentatives pour préserver les plantes à l'aide de tentures. Les tentatives pour retrouver la lance d'Astria (sans parler de la couronne) ont jusqu'ici été totalement infructueuses, et le pessimisme est grand au sujet de cette situation.

Un incendie criminel a été déclenché au coeur même de la ville d'Astria, et son auteur n'a pas encore été retrouvé. Une liche vindicative cherche à faire le plus de mal possible à la ville depuis qu'un nain de mauvaise humeur l'a mise en miettes d'un coup de hache. La régence semble disparaître petit à petit, tandis que le pilier de la ville, le régent Adam Seirvis, est contesté de toutes parts en raison des rumeurs, et au sein même de son Ordre qui le met en accusation sur la place publique. Il a par ailleurs échappé de peu à un attentat cruel réalisé par des dignitaires etrionnais, et les tensions diplomatiques sont palpables. Une querelle avec le bosquet aurait même été rapportée par certains, qui craignent de voir Astria très isolée...

Des arbres noirs sont apparus devant toutes les capitales et ont annoncé une colère divine sur les villes qui ne rembourseraient pas leur dette envers la déesse de la nature, Faenya. Astria est concernée au premier chef, et a aussitôt pris des résolutions importantes pour apaiser la colère des dieux. Rien n'a cependant indiqué que la menace était levée à ce jour...

De cruels brigands ont attaqué un de nos concitoyens, et le mode opératoire laisse penser que les brigands pourraient également avoir menacé les régents de mort... L'enquête n'a pas encore permis de retrouver la femme de l'aristocrate kidnappée il y a maintenant bien deux lunes de cela, et les pistes sont peu nombreuses à ce sujet.

On le voit, si Astria est une cité où il fait bon vivre, il serait cependant bien temps que les choses tournent à son avantage ou la fuite des citoyens qu'on a pu constater ces dernières semaines ne fera que s'accentuer...

En espérant que la Plume d'Astria vous aura aidée à y voir plus clair... Gardez l'oeil ouvert, fidèles lecteurs.

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Lun 27 Avr - 11:47




Tout beau, tout chaud, le journal nouveau !

Remue-ménage au palais

Selon les serviteurs interrogés, il semblerait que le palais d'Astria soit en proie à une grande agitation. Le départ d'Elenwée de sa fonction aurait semble-t-il causé certains chambardements dans la hiérarchie, et les réunions se succéderaient. Le régent Adam Seirvis est apparu très fatigué récemment, et il semblerait que les déclarations récentes du chevalier Kastian de l'Ordre ne changent rien à la volonté du cavalier blanc d'aider Astria. Souhaitons-lui bonne réussite, ainsi qu'à ceux qu'il ne manquera pas d'appeler à ses côtés pour l'épauler.

Tracts narquois

Plusieurs d'entre vous ont certainement remarqué la présence de tracts dans les rues : il semblerait qu'il s'agisse de la manifestation des auteurs de l'incendie qui a ravagé les quartiers de la ville récemment. Ces papiers sordides semblent annoncer de nouvelles attaques à venir, et laissent augurer du pire dans les semaines qui viennent. Nous invitons le peuple à rester aussi vigilant que possible sur toute chaleur ou fumée suspecte... L'eau est indiquée pour un feu ordinaire, la terre et les toiles épaisses sont indiqués pour éteindre les flammes, lorsque de l'huile ou autre produit gras ont été utilisés pour allumer le feu. Dans tous les cas, faites appel aux gardes au plus tôt.

Guerre annoncée ?

Les tensions ne semblent pas s'arranger du côté des Brumes, et le village ne s'est pas réconcilié avec la bourgade maudite des marais. La cohésion des premiers jours pour la recherche de la lance a fini par tourner à la chasse au trésor individuelle pour chaque camp de l'île, et la concurrence qui en résulte pourrait être la cause d'un conflit terrible, selon nos experts en politique extérieure. Cet incident des Brumes pourrait-il faire office de déclencheur ? Comptez sur la PdA pour vous tenir au courant des évolutions de cette affaire.

Trou

Il semblerait que l'arbre noir qui se trouvait devant Etrion ait disparu, laissant un trou noir là où il se trouvait auparavant. Alors qu'Astria avait immédiatement fait tout son possible pour expier ses fautes aux yeux de Faenya, il semblerait que personne ne soit au courant d'une seule action des etrionnais pour l'apaiser le moins du monde, et les constructions iraient bon train, à en croire certains. Dès lors, les suppositions sont toutes possibles devant cette disparition mystérieuse. L'arbre qui se trouve devant Astria n'a pas bougé d'un pouce de kobold. On peut supposer que :

- L'arbre s'est changé en créature magique, qui s'est enfouie dans le sol et rendra désormais toute culture impossible en territoire etrionnais.

- L'arbre a disparu, car Faenya trouve qu'Etrion a eu du cran de ne rien faire pour elle, et leur a ôté cette menace.

- L'arbre a disparu magiquement, et le trou vomira bientôt un démon pour raser Etrion, ou un envoyé de Faenya qui tranchera la tête du roi Oloth pour venger la déesse de la na
ture.

- Les lapins furieux de Baghrar pourraient avoir dévoré l'arbre, et s'être installés sous les marais.


- ce pourrait aussi être le début de la fin du monde, celui-ci s'enfonçant sur lui-même.



D'autres hypothèses sont à l'étude, sans qu'aucune soit vraiment privilégiable pour l'instant.

Anecdote

Un écuyer de l'ordre du Phoenix aurait été ramené en très piteux état au village des brumes. Il semblerait qu'une altercation entre le jeune homme et une sorcière mal lunée ait tourné en sa défaveur. Les marais et le territoire d'Etrion en général est fortement déconseillé à tous les membres de l'Ordre.

En ces temps de changement, les régents passent, la Plume reste. Restez fidèles, gentils lecteurs, et gardez l'oeil grand ouvert sur l'actualité !

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Tearseller
Chevalier d'Argent
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   Mar 28 Avr - 13:02




La Plume d'Astria est plume de corbeau en ce matin funeste. Comme chacun de vous l'a sans doute appris dans la nuit, Adam Seirvis, le glorieux et dernier membre du triumvirat d'Astria, a offert sa vie pour délivrer notre ville des ténèbres.
Récit d'un acte qui ne sera jamais égalé.

Du soleil et des larmes

Depuis quelques temps, il semblerait que les autorités d'Astria avaient découvert que le roi des drows disposait, on ne sait trop comment (mais chacun devinera que quelque méfait se cache derrière cette curiosité), de la couronne des rois d'Astria. Des tractations secrètes avaient donc été entamées et il avait été convenu que contre une forte somme d'argent, ainsi que les plans du bateau légendaire de la charmante Oranes, le roi Oloth et son armée de traîtres restitueraient ce qui ne leur a jamais appartenu.


Pacte avec le diable

Les négociations ont été conduites par Oranes en personne, épaulée par le tout nouveau Primus Venhael Shalford, désigné pour seconder le cavalier blanc suite au départ d'Elenwée. En sus des conditions déjà évoquées, le roi des marais a exigé que la couronne soit placée par lui-même sur la tête du régent lors de la restitution. Cet accord conclu, une somme gardée secrète par les autorités a été préparée, et acheminée sous escorte militaire jusqu'au pont du dragon.


Le pont tremble sous le poids des sacs

Le lieu prévu pour le couronnement exigé par les etrionnais était le Fort Constantin, et c'est un peu à l'extérieur de celui-ci que s'est déroulée la mascarade. Le roi Oloth et son troupeau d'officiels sont arrivés, munis du précieux trésor, et le régent Adam Seirvis se présenta sans arme devant eux, en homme qui ne craignait rien. La cérémonie a alors débuté, et Oloth prononça un discours plein de sarcasmes et d'allusions félones sur le régent, qui accepta de se prêter à son jeu macabre au nom du bien du peuple.
Le roi Oloth déposa alors la couronne sur le front du héros, et on dit que la voix de Heriaclès se fit entendre à toutes les personnes présentes.


Le Juste se réveille enfin

Il proposa au régent de reposer la couronne ou de tenter de devenir roi. Plein d'humilité, le régent Adam Seirvis annonça qu'il ne s'estimait pas digne d'être roi de la cité blanche, mais qu'il ne saurait reposer ce bien qu'il voulait offrir à son peuple. Le Seigneur de la justice frappa alors Adam d'un feu abominable qui le consuma jusqu'à ce qu'il ne reste que poussière et couronne royale.
Sous les rires et danses sordides des etrionnais déchaînés, un ange fait homme venait de sacrifier son existence à notre bonheur.

Les etrionnais partis en liesse, les astriens bouleversés ramenèrent la couronne en ville, lorsqu'un éclat de lumière vint frapper le sommet du Pic du Tonnerre. Les artefacrs divins s'appelaient comme des amants déchirés, et la lance était à présent retrouvée. Aussitôt le Primus Venhael, le légatus Amras et le paladin Kastian, Oranes Caïn ainsi que plusieurs curieux se ruèrent à Sombracier afin de récupérer le dernier élément pour que le sacrifice du régent n'ait pas été vain.


Il semblerait que les nains aient assez mal reçu la délégation, qui exigeait de se rendre dans un lieu que nos amis de Sombracier jugent sacré. Finalement, après maintes discussions, nos héros purent récupérer le second artefact, et Heriaclès s'adressa de nouveau à toutes les créatures pourvues d'yeux en optant pour un message de feu dans le ciel. Pour ceux qui n'auraient mas aperçu le mesage divin, si jamais nous devions à nouveau perdre ces objets, la nuit s'abattra à nouveau sur la cité. Même si cela pourrait être pratique en cas de besoin d'une nuit stratégique pour la guerre, gageons que la menace ne sera pas tombée dans l'oreille de sourds.

Les trois ont alors ramené le précieux trésor royal en terre astrienne sous les acclamation du peuple déchaîné.


Le retour des attributs royaux

La recherche d'un nouveau roi va pouvoir commencer bientôt, et nous pouvons déjà nous réjouir du retour du jour sur Astria.

La Plume d'Astria ne trouve aucun mot à tracer pour remercier à sa hauteur la créature divine qui avait été envoyée parmi nous sous le nom d'Adam, et cette nuit aura fait couler moins d'encre que de larmes dans nos locaux. Gageons que c'est de la lumière d'un coeur si beau qu' avait besoin Heriaclès pour éclairer à nouveau nos jours.

Gardez la mémoire intacte, fidèles lecteurs.

Georges, Rédacteur en chef de la PdA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.closcirculaire.fr.st
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Plume d'Astria   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Plume d'Astria
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission ASTRIA
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp
» Mission ASTRIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Arcanos :: Section RP :: Contes et Légendes-
Sauter vers: