AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BG des Elfes

Aller en bas 
AuteurMessage
Arabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 797
Age : 37
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: BG des Elfes   Ven 16 Mai - 22:47

La guerre, chose futile qui semble donner un sentiment de pouvoir aux vainqueurs alors qu’au fond ils ne sont que des meurtriers assoiffés de pouvoir, de gloire et de richesses. La seule raison pourquoi les elfes honnissent à ce point les hommes, c’est parce qu’ils ont peur de leur ressemblance avec eux. Ils se croient supérieurs en beauté, en art, en intelligence et en sagesse et tout cela parce qu’ils vivent longtemps et se disent avoir du respect pour leur environnement se fondant en lui au lieu de vouloir le plier à leur volonté. Mais la vérité c’est que les elfes, tout comme les hommes, ont les mêmes instincts bestiaux.

1229e année du règne de Rub’yom Porudryhi, Roi des Elfes Dorés

Le soleil se levait enfin sur la forêt et aujourd’hui était le jour de la victoire. Ils auraient enfin le contrôle de la forêt en exterminant ces maudits elfes de lune. Tout s’était fait dans le plus grand secret. L’effet de surprise serait total et garantirait leur victoire. Ils auraient aussi toutes les faveurs de leurs Dieux. Oui décidément c’était un grand jour pour son peuple.

Les généraux et les combattants étaient déjà prêts, attendant le signal du roi, ce qu’il fit après un discours d’encouragements. Il les vit partir en direction du clan des elfes de lune et quand ils disparurent dans la forêt, il alla dans la salle divinatoire, les observer à distance.

520e année du règne d’Alyri’yena Muchiar’yim, Reine des Elfes de Lune

Le soleil s’était levé sur une autre journée paisible dans la belle Forêt Brumargent. Ce matin encore, la brume argentée enveloppait la végétation et ses habitants. Elle alla prendre un déjeuner composé de baies en compagnie de son fils, le Prince Fremonaiy. Son déjeuner fût interrompu par un éclaireur essoufflé et ensanglanté.

- Ma reine ! Les elfes du Soleil attaquent ! Le clan Porudryhi arrive sur nous. Nous n’avons pas le temps d’organiser nos défenses. Nous sommes plus rapides, en courant vers la côte nous aurons le temps d’organiser une défense !

- Sonnez l’alarme que tous soient prêt à courir pour leur vie. Chiens du Soleil, cette paix était trop belle pour être vraie !

Et les elfes de lune coururent à toutes vitesses laissant derrière eux les malades et les vieillards. Cela était un sacrifice honorable afin que leur clan puisse survivre, Ils passèrent le long pont suspendu menant à la presqu’île sur les côtes. Sur ce terrain ils auraient de bonnes chances de vaincre et l’ennemi aucune chance de fuite. Elle amena ses plus précieux artefacts pour cette guerre. Au fond de son cœur, elle avait toujours su que ce jour viendrait. Les elfes dorés étaient vindicatifs et voulaient le pouvoir à tout prix.

Tous prirent position et la Légion Araignée se mit en position sous le pont suspendu afin de couper la retraite de l’ennemi. Leurs gants étaient vibrants de magie et leur permettait de rester collés à toutes parois incluant la pierre, suspendus dans le vide !

Ils eurent une heure pour placer des pièges et organiser leur défense et la survie de leur clan mais quand les elfes dorés arrivèrent, ils étaient prêts à les recevoir ! Les chiens du soleil mourraient une bonne fois pour toute ! Leurs flèches transpercèrent les premières lignes des elfes dorés mais ce fût une victoire de courte durée car le clan ennemi dorés était supérieur en nombre et ces chiens avaient avec eux les loups au pelage d’or.

Le combat fit rage toute la journée et les elfes dorés étaient sur le point de gagner la bataille, seule la reine et une poignée de guerriers étaient encore en vie. La reine sorti alors son dernier atout, un artefact qui les anéantiraient tous, amis comme ennemis. Elle leva le globe devant elle et commença à prononcer les mots de pouvoir. Elle avait presque réussi lorsqu’une flèche se ficha dans sa gorge et que le dernier mot de pouvoir sortant de ses lèvres fut brouillé par le sang qui lui remontait à la bouche.

L’artefact explosa en créant un énorme champ de force autour de leur île et détruisant tout ce qui était au-delà au lieu de détruire tout ce qui était à l’intérieur. À plusieurs milliers de lieux autours de leur île tout retourna à la poussière. Les elfes des deux clans voyant cela, stoppèrent les combats et pleurèrent leurs terres et la destruction dont ils étaient responsables. Ils pensaient avoir détruit le monde et le poids de la culpabilité courbait leurs épaules.

Ils se regardèrent, eux les survivants de leur calamité alors qu’ils auraient dû mourir mais le destin en décida autrement. Ils firent un pacte, les elfes dorés auraient le nord de l’ile et les elfes argentés, le sud. Que tous se rappellent ce que la soif de pouvoir pouvait créer, que plus jamais cela ne se reproduisent.

La paix ne dura pas longtemps, les elfes dorés les tenaient pour responsables de tout ce qui était arrivé. Si la reine n’avait pas utilisé cet artefact destructeur, le monde existerait encore. Dans les régions du sud vivaient un clan orc très puissant et ils passèrent un pacte avec cette engeance répugnante afin qu’ils exterminent leur ennemi et en échange, ils leur donneraient des armes magiques.

Au bout de 200 ans de petites escarmouches et de meurtres, un elfe sage et charismatique décida que l’heure d’unifier les peuples elfes était venue. Une fois que les orcs auraient occis tous les elfes argentées, il était certain qu’ils s’attaqueraient ensuite aux elfes dorés et au final tous mourraient. Il fallait honorer ce pacte du passé et se tourner vers l’avenir car c’est tous ensemble qu’ils réussiraient.

Pendant près de 50 ans, il sema cette idée dans l’esprit de ses pairs et quand il pensa qu’ils étaient prêt, les convoqua tous au milieu des terres. En ce jour, un vote allait être passé afin d’unir les peuples et vivre dans une seule communauté réinstaurant ainsi la monarchie et l’union de leurs peuples. C’était la volonté des Dieux et ils retirèrent leurs pouvoirs aux prêtres afin qu’ils comprennent l’enjeu présent.

Les peuples ont votés à la majorité pour l’union mais à la condition qu’Alatariel Nûmesse, « le Faucon Blanc », soit leur roi et promette de ramener les faveurs de leurs dieux. Ce qu’il fît. La Cité elfique des peuples unis d’Alatariel naquit et ils choisirent des terres loin des orcs et leur vilenie. Le nord de l’île était plus hospitalier et moins dangereux.

Mais tous n’étaient pas d’accord avec cette décision. Non, trop avaient souffert en voyant mourir ceux qui leur étaient cher. Les plus jeunes se réunissaient en secret afin de renverser le pouvoir et enfin massacrer les maudits elfes argentés. Ils furent patients et rusés car à la 62e année du règne du Faucon, la guerre civile était prête à éclater, la tension étant à son paroxysme. Le Faucon demanda à ses loyaux sujets de prendre les armes pour éliminer la menace et c’est au 4e jour du solstice d’été de la 62e année de son règne, qu’il trouva la mort une lance fichée dans son cœur. Sa mort fut comme une explosion dans le cœur de ses partisans et c’est dans un état de semi folie et de rage sans nom qu’ils exterminèrent toute la résistance.

Une nouvelle ère se levait enfin, celle de la paix et de la prospérité des peuples elfiques unis. La seule descendante encore vivante du Faucon était Súrion Melwasúl, elle fut nommé Reine d’Alatariel à la tombée du jour et cette nuit là fut un mélange de réjouissances et de chants en l’honneur de ceux qui étaient tombés au combat. Tous se rappelleraient du grand Faucon Blanc pour son courage et les faveurs de leurs Dieux. La Reine nomma les légions guerrières d’Alatariel « Les Légions du Faucon Blanc » en sa mémoire.

Son règne dura plusieurs siècles en toute quiétude et tout allait pour le mieux. Les vieilles querelles étaient du passé et les bardes chantaient les louanges de leurs héros. Cette île était un réel havre pour eux car à part un peuple bédouin habitant des terres arides et sèches et un clan orc trop stupide pour les trouver, l’île était déserte. Mais ils remarquèrent, après plusieurs tentatives qu’ils ne pouvaient pas sortir du globe de force … il était encore trop puissant plusieurs siècles après qu’il fut créé accidentellement. Ils étaient coupés du monde, s’il en restait un.

823e année du règne Súrion Melwasúl, Reine de la Cité d’Alatariel

Un groupe d’elfe parti à la chasse, remarqua des navires qui accostaient au nord-est de l’ile. Ils furent si surpris qu’ils se cachèrent pour observer les nouveaux venus et à tour de rôles ils allaient informer la reine de leurs faits et gestes. Le monde n’était donc pas détruit ! Malheureusement, les elfes ne comprenaient pas leur langage mais au moins ils pouvaient les observer. Les humains semblaient explorer l’île qu’ils pensaient déserte.

Quelques jours après l’arrivée des hommes, leur cité fut attaquée par un dragon noir. Les elfes pensant que les hommes étaient responsable de l’attaque envoyèrent un détachement de la légion des Faucons Blancs occire les humains pendant que les autres défendaient la cité. Alatariel était ravagée et beaucoup avaient péri contre le monstre sanguinaire et assoiffé de sang, alors la reine créa un pentacle dans le but d’y enfermer le dragon mais la durée du sort était trop limitée pour les sauver alors elle passa un marché avec Nienna Celebrindal, sa déesse. Elle lui demanda de prendre sa vie éternelle et de donner sa magie au pentacle afin que le dragon y soit à jamais enfermé. Nienna accepta son offre et prit la vie de la reine. Mais avant de retourner au panthéon la déesse apparût au peuple et annonça une prophétie pour le futur monarque.

- Il n’y a plus de descendant de la lignée du Faucon et je sais qu’au lieu de reconstruire la cité et préserver le savoir et la magie elfique, vous vous entretuerez alors pour éviter cela plus aucun monarque ne devra monter sur le trône. Seul un elfe venu par la mer sera capable de retrouver l’artefact le « Miroir des Illusions » et sera digne du trône. Seul lui aura la sagesse et la capacité de diriger Alatariel et ses sujets.

Tous furent surpris par cette déclaration et à cet instant, on envoya un émissaire arrêter les combats contre les humains car leur déesse avait été claire. Leur prochain monarque viendrait par la mer. Les elfes restèrent reclus dans leur cité à tout reconstruire évitant les humains comme la peste. Car plusieurs autres bateaux arrivaient emmenant un peuple humain au grand complet mais certains elfes débarquèrent aussi des vaisseaux mais aucun ne trouva la cité.

Ils attendaient l’heure de la prophétie.

_________________
Admin des Chroniques d'Arcanos



UN CLIC SIOUPLAIT Smile
http://arabel.ville-virtuelle.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BG des Elfes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Les Elfes
» [Bande Engagée] Les Elfes noirs de Shalintanor
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains
» Satanés Elfes ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Arcanos :: Section RP :: Section des BG-
Sauter vers: