AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Validé] Kadrin "Dûsh" Grinstern

Aller en bas 
AuteurMessage
santino
Équipe DM
avatar

Nombre de messages : 952
Age : 41
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: [Validé] Kadrin "Dûsh" Grinstern   Mer 11 Juin - 6:04

Votre login nwn : Santinolth
Nom du personnage : Kadrin Grinstern
Âge : 52 ans selon ses dires

Classe : Guerrière, Maîtresse d'arme, Protectrice


Description physique et psychologique :

Taille : 1m33
Cheveux : Roux flamboyant

Couleur de peau : légèrement halée sur les parties exposées au soleil
Visage plutôt large aux traits prononcés
Couleurs yeux : Vert
Signe particulier : petite barbiche rousse, lèvres très sombres.


Naturellement loquace et curieuse de tout, Kadrin n'en affiche pas moins un côté un peu froid et hautain hérité de son éducation aristocratique. Elle peut ainsi, au milieu d'une conversation détendue, faire ce genre de geste ou de remarque pompeuse qui jette immédiatement un froid dans l'assemblée.

Histoire du personnage :


"Je suis très bien au Varn, Mère ! Je n'ai pas envie de voir le monde et les êtres médiocres qui le peuplent" La jeune fille, le visage empourpré de colère, regardait sa mère d'un air de défi en croisant les bras et en tentant de paraître plus grande qu'elle ne l'était vraiment. La dame qu'elle tentait d'impressionner rit doucement, puis reprit la parole d'un ton doux mais ferme. "Tu n'apprendras ni la sagesse ni le courage entre quatre murs, Kadrin. Nous t'avons éduqué aussi bien qu'une jeune fille de noble famille pouvait l'être. Il est maintenant temps que le monde t'éduque lui-aussi. Tes affaires t'attendant dans l'antichambre de nos demeures" Kadrin devint encore plus rouge, hérissée comme un coq prêt au combat. Mais sa mère n'était déjà plus là pour le voir, sûre de de son autorité et de son bon droit.

Penchée à tomber sur la rembarde du navire, Kadrin était livide comme un cadavre et rendait à la mer tout ce que son estomac voulait bien porter à ses lèvres. La tempête semblait gagner en intensité, et elle se dit intérieurement qu'une mort rapide serait préférable à l'enfer des derniers jours. Quelle idée de vouloir prendre un navire pour rejoindre le continent occidental ! Les nains n'étaient bien que les pieds fermement accrochés au sol, et elle venait d'apprendre durement cette énième leçon. Alors qu'elle se penchait encore un peu plus, une vague vint frapper le navire sur l'autre bord et la projeta dans les eaux noires. "Une naine à la mer" fut la dernière chose qu'elle crut entendre avant de sombrer dans l'inconscience.

Le capitaine du navire la regardait reprendre connaissance et cracher de l'eau salée. "Vous avez eu de la chance que notre fier navire passe par ici, jeune fille. Et que la vigie ait été suffisamment sobre pour vous apercevoir sur votre morceau de bois". Kadrin ne savait que répondre, regardant partout autour d'elle, et finit par poser les yeux sur les haillons dont on l'avait habillée. "Ou sont mes affaires ? Ma hache !" Le marin rit de bon coeur. "Au fond de l'eau bien sûr... on n'a trouvé que cela sur vous". Il tendit à Kadrin une sacoche de cuir déjà mangée par le sel, qu'elle s'empressa d'ouvrir. Quelques pièces d'or - beaucoup avaient disparu mais elle n'était pas en position de les réclamer - et une bouillie de parchemins illisibles. "Voila pour vos recommandations, Mère" bougonna-t-elle en les tritutrant. Elle tomba sur un objet dur, une fourchette d'argent que ses voleurs n'avaient manifestement pas vue dans le cloaque. Au moins garderait-elle quelque vestige de dignité à table. "Ou allons-nous, matelot ?" La réponse ne lui apporta rien de plus : Arkanos...

Quelle sale journée ! Elle avait travaillé dur pour payer son ticket de retour et s'en aller de cet endroit perdu au bout du monde. Et voilà qu'il ne l'était plus, perdu au bout du monde. Une ville naine avait prospéré ici, et était maintenant souillée par la lie des Enfers. Une fille de noblesse ne pouvait fermer les yeux sur ce que n'importe quel nain, aussi rustre soit-il, n'aurait accepté de laisser passer. Kadrin avait souvent baillé aux leçons de morale de sa mère, mais elle en avait au moins intégrée une. "Si les familles nobles ne donnent pas l'exemple, qui le fera ? C'est là notre seule raison d'être..." S'apercevant qu'elle avait parlé à voix haute, la jeune fille s'éloigna des quais en maugréant. S'il fallait se battre, autant commencer par trouver une arme digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinocrux.canalblog.com/
 
[Validé] Kadrin "Dûsh" Grinstern
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]"Gyoukuji Tsukyo" Hime Kazuki.
» [Validée]Fiche technique du "Serviteur des Anges"
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.
» Le" j'accuse "de Fidel par Vernet Larose
» "little kiki", you represent the future of haiti !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Arcanos :: Section RP :: Section des BG-
Sauter vers: